Nvidia et AMD sombrent dans le rouge à Wall Street

Les deux actions ont perdu du terrain après que les États-Unis ont imposé des restrictions à l'exportation de puces d'intelligence artificielle vers la Chine.

Nvidia et AMD sombrent dans le rouge à Wall Street
2 min de lecture

Les cours des actions de Nvidia Corporation (NASDAQ:NVDA) et d’Advanced Micro Devices (NASDAQ:AMD) ont fait l’objet d’une forte pression mercredi, après que les fabricants de puces se soient vus imposer certaines restrictions sur les exportations de semi-conducteurs vers la Chine.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Ce qui s’est passé

Nvidia a été informé par le gouvernement américain le 26 août d’une nouvelle exigence de licence pour les puces A100 et H100 destinées au Dragon rouge, y compris Hong Kong, et à la Russie, a indiqué la firme dans un communiqué.

La nouvelle exigence s’applique également à tout autre système intégrant ces puces, ainsi qu’à toute autre puce future atteignant des performances de pointe et d’entrée/sortie de puce à puce comparables, de même qu’aux systèmes intégrant lesdits circuits.

Les États-Unis ont demandé à AMD de suspendre ses livraisons de puces MI250 à destination de la Chine, rapporte  Reuters, citant un porte-parole de la société.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Pourquoi cela est important

Cette initiative vise à contrer le risque que ces microprocesseurs soient utilisés par les militaires des deux puissances asiatiques.

L’A100, lancée en 2020, est la puce de Nvidia qui alimente les centres de données élastiques les plus performants pour l’IA, l’analyse de données et le calcul haute performance. Elle est basée sur son architecture GPU 7nm nommée Ampere. Quant à l’H100, présentée cette année lors de la GTC 2022, il s’agit de la première unité de traitement graphique de la firme basée sur Hopper.

Cependant, il faut préciser que Nvidia a arrêté la commercialisation de ses produits en Russie.

Les projets futurs de Nvidia

L’entreprise a dévoilé être en pourparlers avec le gouvernement américain pour obtenir des exemptions pour ses activités internes de développement et de soutien. Nvidia a également indiqué avoir demandé à ses clients chinois de procéder à leurs achats actuels ou futurs de produits dédiés aux centres de données, en choisissant des articles exempts des nouvelles exigences.

Dans le cas où un client serait intéressé par des produits couverts par la nouvelle exigence de licence, la firme s’engage à en faire la demande, mais prévient qu’il n’y a aucune garantie de succès.

Un T3 sombre

Le fabricant de semi-conducteurs a souligné que ses prévisions relatives au troisième trimestre, publiées le 24 août, incluaient environ 400 millions de dollars de ventes potentielles en Chine, susceptibles d’être atteintes par les nouvelles restrictions.

Évolution des prix

Le cours de l’action Nvidia a chuté de 6,56 % à 141,04 dollars après la fermeture des bureaux mercredi, tandis que sa rivale, AMD, a baissé de 3,79 % à 81,65 dollars, selon les données de Benzinga Pro. Le fonds iShares Semiconductor ETF (NASDAQ:SOXX) avait perdu 2,03 %, touchant 362,30 dollars.