Apple accusée d’entrave à la concurrence par l’UE

L’accusation pourrait déboucher sur une forte amende et une obligation d'ouvrir les système de paiement mobile à ses rivaux.

Apple accusée d’entrave à la concurrence par l’UE
1 min de lecture
  • La Commission européenne va accuser Apple Inc (NASDAQ:AAPL) d’entrave à la concurrence concernant l’usage exclusif de la puce NFC, a rapporté Reuters.
  • L’accusation pourrait déboucher sur une forte amende et une obligation pour le groupe américain d’ouvrir son système de paiement mobile à des rivaux.
  • La Commission s’intéressait initialement au refus du groupe américain d’autoriser ses concurrents à accéder aux solutions de paiement sans contact intégrée à ses smartphones, ajoute Bloomberg.
  • L’exécutif européen s’est depuis recentré uniquement sur le NFC, qui n’est accessible que par Apple Pay. À présent, les utilisateurs d’iPhone et d’Apple Watch ne peuvent effectuer des paiements sans contact qu’avec Apple Pay.
  • Les banques et d’autres concurrents souhaitent proposer les mêmes fonctionnalités dans leurs propres applications iPhone, mais Apple refuse l’accès à la puce.
  • La Commission, qui a déjà engagé trois procédures contre Apple, pourrait pénaliser l’entreprise à la pomme jusqu’à 10 % de son chiffre d’affaires mondial pour violation des règles de l’UE, ce qui se traduit dans 27,4 milliards de dollars sur la base des revenus d’Apple en 2020.

Mouvement des prix

L’action Apple a clôturé mercredi en hausse de 0,63 % à 142 dollars.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !