Vodafone et Google s’allient dans les services cloud

Le groupe de télécommunications britannique et le géant de la technologie américain joindront leurs forces afin de développer un système de services cloud commun. 

Vodafone et Google s’allient dans les services cloud
1 min de lecture

Le nouveau système, appelé « Dynamo », sera capable d’extraire et transférer les données d’un bout à l’autre du monde.

Ce qui s’est passé : Vodafone Group PLC (NASDAQ:VOD) et la division cloud d’Alphabet Inc (NASDAQ:GOOGL) (NASDAQ:GOOG) auraient l’intention d’allier leurs forces dans le but de développer conjointement un système de prestation de services de données, a annoncé le Financial Times.     


D’après le quotidien britannique, les deux sociétés engageront environ 1 000 travailleurs basés en Grande-Bretagne, en Espagne et aux États-Unis dans la création de « Nucleus », un nouveau portail de stockage et d’analyse cloud qui hébergera les données de Vodafone, et qui arrivera à traiter environ 50 téraoctets de données par jour.

Vodafone et Google développeront également un système appelé « Dynamo », dont le but sera d’extraire et transférer les données parmi les pays desservis par le groupe de télécommunications.

De plus, les deux entreprises envisagent de fournir des services de conseil à toute autre multinationale qui, dans l’avenir, souhaitera transférer des données vers le cloud.

Pourquoi cela est important : Les « réseaux Gigabit » de Vodafone sont constamment optimisés par l’IA, ce qui permet de pousser la capacité là où les clients en ont le plus besoin. Les analyses en temps réel permettent à la société de proposer des offres commerciales personnalisées aux moments où les clients achètent des données supplémentaires, car c’est à ces occasions-là qu’ils sont le plus susceptibles de les accepter.

Image du domaine public issue de Wikimedia.