CATL : feu vert à l’ouverture d’une première usine en Allemagne

Les constructeurs allemands, soucieux de rattraper leur retard dans l'électrification, ont salué la décision du fabricant de batteries.

CATL : feu vert à l’ouverture d’une première usine en Allemagne
1 min de lecture

Le géant chinois de batteries pour véhicules électriques, Contemporary Amperex Technology (CATL), vient d’obtenir la deuxième approbation partielle pour la mise en service d’une nouvelle usine de production de cellules de batterie en Thuringe, une région d’ex-Allemagne de l’Est encore à la traîne économiquement.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Ce qui s’est passé I

l s’agit du premier site de production de CATL en dehors de la Chine ; il aura une capacité initiale de 8 GWh par an, qui sera ensuite portée à 14 GWh.

Le fabricant basé à Ningde a déclaré traverser la phase finale du projet avec l’installation des machines ; il s’attend à ce que les premières cellules sortent des chaînes de montage d’ici la fin 2022.

Pourquoi cela est important

CATL est l’un des fournisseurs clés de Tesla Inc (NASDAQ:TSLA) depuis 2020. La société de véhicules électriques dirigée par Elon Musk a noué de multiples partenariats pour sécuriser ses besoins en batteries, notamment avec la japonaise Panasonic et la sud-coréenne LG Energy Solution.

De plus, le leader des VE Tesla vient d’ouvrir le mois dernier sa première usine géante en Europe à Grünheide, une ville minière du Brandebourg, en Allemagne, qui devrait assembler 500 000 voitures par an.

L’installation de CATL en Thuringe se trouve à environ 340 km de Giga Berlin.

Parmi les autres clients du fabricant de batteries figure également la chinoise Nio Inc (NYSE:NIO).

Mouvement des prix

Mardi, le cours de l’action Tesla a chuté de 4,7 % à 1 091,30 dollars.

Photo reproduite avec l’aimable autorisation de CATL.com