Un projet gagnant-gagnant pour l’Europe : une usine de traitement des minerais en Finlande devrait augmenter la production de vanadium en Europe, avec des économies pouvant atteindre 1,5 million de tonnes de CO2 prévues sur 10 ans par rapport à l’exploitation minière classique

3 min de lecture

BERLIN et HELSINKI, 24 mars 2022 /PRNewswire/ — Une coentreprise soutenue par EIT RawMaterials en Finlande entre deux sociétés australiennes de développement de projets, Critical Metals Ltd et Neometals Ltd, ouvre la voie à une augmentation significative de la production de vanadium haute pureté en Europe, qui sera utilisé dans les batteries vanadium redox (VRFB), les applications spécialisées en acier et les piles au vanadium-lithium de nouvelle génération. Le « Vanadium Recovery Project », ou Projet de récupération du vanadium (VRP), vise une réduction de 1,5 million de tonnes de CO2 dans l’atmosphère sur 10 ans par rapport à l’exploitation minière classique. Le VRP n’aura pas de flux de déchets et créera un nouveau précédent pour les pratiques d’économie circulaire dans le traitement des métaux.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Mineral processing facility in Finland set to increase vanadium production for Europe

Le VRP, qui sera situé à Pori, en Finlande, recevra des « scories » des producteurs d’acier locaux et récupérera certains des produits de vanadium les plus purs au monde. Critical Metals et Neometals sont ainsi sur le point de devenir le principal producteur de vanadium en Europe à la fin de 2024. Le VRP repose sur un nouveau procédé hydrométallurgique exclusif qui ne génère aucun déchet, les sous-produits devant être utilisés dans la production de ciment sans CO2.

Le vanadium est une matière première essentielle selon la Commission européenne et présente une densité énergétique supérieure à celle des autres matériaux de batterie. Il est de plus en plus reconnu comme un ajout important aux nouvelles cathodes et anodes au lithium-ion utilisées dans les véhicules électriques, ainsi que dans les batteries vanadium redox, utilisées pour le stockage d’énergie de longue durée provenant de sources renouvelables. À l’heure actuelle, environ 75 % de l’offre mondiale de vanadium provient de la Chine, de l’Afrique du Sud et de la Russie.

Dans un contexte de pression accrue pour diversifier la source des matières premières essentielles, le VRP démontre positivement l’engagement de l’Europe à sécuriser ses chaînes d’approvisionnement en matières premières et à accélérer la dépendance énergétique des combustibles fossiles aux énergies renouvelables.

Olli Salmi, Directeur du Centre d’innovation pour la mer Baltique chez EIT RawMaterials, a déclaré : « Des projets innovants comme le Projet de récupération du vanadium à Pori, en Finlande, montrent comment les approches de l’économie circulaire peuvent avoir un impact considérable sur la diversification des chaînes d’approvisionnement. La récupération des métaux et des minéraux à partir de sous-produits d’une manière respectueuse de l’environnement sera une source très importante de matières premières pour l’Europe, en complément des projets miniers durables. C’est pourquoi nous sommes ravis de travailler avec Critical Metals Ltd et Neometals Ltd pour évaluer les possibilités de financement alors que ce projet entre dans la phase suivante. »

Avant d’ajouter : « La sécurisation des matières premières pour l’Europe passe par l’innovation et une collaboration étroite avec les pays et les régions qui partagent nos normes environnementales et éthiques. La collaboration d’EIT RawMaterials avec des entreprises australiennes, Neometals Ltd et Critical Metals Ltd, sur une usine de traitement essentielle en Finlande, démontre l’engagement d’EIT RawMaterials à travailler avec différents pays pour diversifier l’approvisionnement de l’Europe en matières premières. »

Darren Townsend, directeur du développement chez Neometals, a déclaré : « Nous pensons que dans les dix prochaines années, le vanadium sera le “nouveau lithium”. Nous voyons beaucoup de parallèles entre l’industrie du vanadium et celle du lithium il y a 10 ans. Nous sommes heureux qu’EIT RawMaterials soit d’accord avec nous et continue de nous aider à faire avancer rapidement ce projet. »

Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1772860/EIT_Raw_Materials_GmbH.jpg