Le projet « Apple Car » perd un autre responsable clé

Selon Mark Gurman, l’année 2022 sera « décisive » pour les ambitions de la firme à la pomme dans l’industrie des VE.

Le projet « Apple Car » perd un autre responsable clé
2 min de lecture

Le projet de voiture autonome d’Apple, Inc. (NASDAQ:AAPL), appelé « Titan », reste en suspens en raison de plusieurs problèmes, dont l’exode massif de talents, ce qui reflet un malaise face à la nature d’un programme jugé trop tardif par certains.

Ce qui s’est passé

Le géant de Cupertino a laissé échapper un autre cadre important du projet Titan : Joe Bass, qui était le responsable de la gestion des programmes pour l’ingénierie logicielle au sein du groupe Apple Special Project, a pris la poudre d’escampette vers Meta (NASDAQ:FB), révèle le journaliste Mark Gurman dans son infolettre du dimanche.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Bass a débuté en janvier son nouveau boulot de directeur de la gestion du programme technique pour les technologies de réalité mixte du réseau social. Il avait travaillé sept ans chez Apple, avant de la quitter pour des prairies plus vertes.

Avec le départ de Bass, il ne reste plus aucun membre de l’équipe de direction originale d’Apple Car. Dave Scott, Jaime Waydo, Dave Rosenthal et Benjamin Lyon ont lâché l’affaire début 2021, suivis par Doug Feld, le chef du projet Apple Car, qui a claqué la porte en septembre, alors que Michael Schwekutsch a filé en décembre, sans compter que plusieurs ingénieurs ont également pris la poudre d’escampette.

En remplaçant Field par Kevin Lynch, la Big Tech semble avoir renouvelé ses ambitions. En effet, Apple cherche à mettre au point un véritable véhicule électrique autonome, radicalement différente des voitures commercialisées par les autres maisons automobiles, explique Bloomberg.

Selon Gurman, l’année 2022 sera « décisive » pour le projet Apple Car. La société a parlé de présenter une voiture électrique, sans volant ni pédale, dès 2025, ce qui parait très optimiste par rapport aux estimations précédentes de sept ans.

Pourquoi cela est important

Cependant, les analystes restent convaincus du succès de l’Apple Car et de son pouvoir de contribuer à l’industrie des VE.

Gene Munster, le directeur associé de Loup Funds, estime que le fabricant d’iPhone peut réussir son projet de voiture autonome, étant donné qu’il s’agit de l’une des rares entreprises à fournir systématiquement d’excellents services matériels et logiciels.

Si Apple capte 10 % du marché automobile mondial et que les investisseurs valorisent le chiffre d’affaires issu du secteur automobile de la même manière qu’ils évaluent celui actuel, l’Apple Car pourrait à elle seule ajouter 3 000 milliards de dollars à la valorisation globale de l’entreprise, poursuit le manager.

Pour achever ce succès, le géant de Cupertino devra résoudre tous les problèmes associés au projet Titan, y compris les partenariats potentiels, la technologie et l’équipe.