Taureaux et ours : Ford, Rivian, PepsiCo et d’autres

L’aperçu de Benzinga sur les tendances haussières et baissières de la semaine qui vient de s'achever. Voici tout ce qu'il faut savoir.

Taureaux et ours : Ford, Rivian, PepsiCo et d’autres
4 min de lecture
  • Benzinga a examiné les perspectives des titres préférés des investisseurs au cours de la semaine dernière.
  • Les taureaux comptent, entre autres, un constructeur de véhicules électriques et une entreprise leader dans le secteur des boissons.
  • Les ours, en revanche, incluent un colosse de la tech et une société spécialisée dans les paris sportifs.

Les entreprises technologiques ont fait l’objet d’un redressement à Wall Street cette semaine, donnant un coup de pouce au S&P 500, qui a atteint un niveau record, enregistrant le meilleur gain hebdomadaire depuis février.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

L’indice a clôturé en hausse quatre des cinq derniers jours de négociation, terminant la semaine en hausse de 3,8 %. Le Dow Jones Industrial Average et le Nasdaq Composite ont augmenté respectivement de 0,6 et 0,7%, regagnant du terrain après les baisses précédentes. L’indice Russell 2000 a terminé la semaine à – 0,4 %, les actions des petites entreprises restant à la traîne du marché.

Le Bureau de la statistique du travail des États-Unis a rapporté que les prix à la consommation du pays ont bondi de 6,8 % en novembre, en raison de la flambée des coûts de l’énergie, de la nourriture, des loyers et des véhicules d’occasion. Les Américains sont maintenant confrontés au taux d’inflation annuel le plus élevé depuis 1982. Les prix de base, exception faite pour les aliments et l’énergie, ont grimpé de 4,9 % par rapport à l’année dernière.

Entre-temps, Benzinga a continué de passer en revue les perspectives d’un bon nombre de valeurs parmi les plus populaires auprès des investisseurs. Voici quelques-uns des titres aux tendances les plus haussières et baissières de la semaine dernière, qui méritent une attention particulière.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Les taureaux

« Why Rivian Analysts Are Largely Bullish: ‘EV Maker Could Be The One That Can Challenge Tesla’ » par Shanthi Rexaline examine comment le titre Rivian Automotive Inc (NASDAQ:RIVN) à réussi à atteindre des nouveaux sommets, et pourtant, il se négocie toujours au-dessus de son prix d’introduction en bourse, alors que les analystes ont commencé à couvrir ses actions.

Dans « Ford Chairman Bill Ford Acquires Another 2 Million Shares In The Automaker », Rachit Vats explique que Ford Motors Co (NYSE:F) a atteint un sommet à 20 ans en novembre et que son président détient désormais environ 20 millions d’actions, dont des actions restreintes, ainsi que 15 millions d’actions spéciales, réservées à la famille fondatrice.

Chris Katje rapporte le lancement de la première collection de jetons non fongibles (NFT) de PepsiCo (NASDAQ:PEP), appelée Pepsi Mic Drop, dans « Pepsi Introduces First NFT Series From VaynerNFT: How You Can Grab One ».

Pour d’autres appels haussiers de la semaine dernière, veuillez consulter les liens suivants :

Les ours

« Citron Buys The Dip In Nuvei, Says ‘No Proof Of Fraud’ In New Short Seller Report » de Wayne Duggan examine les allégations de Spruce Point Capital Management selon lesquelles le PDG de Nuvei Corp (NASDAQ:NVEI), Phil Fayer, aurait « embelli » ses diplômes à l’époque où il travaillait chez PaySystems.

Shivdeep Dhaliwal écrit sur la façon dont le nouveau variant Omicron pourrait affecter les ventes d’Apple Inc (NASDAQ:AAPL) dans « Omicron, une nouvelle menace à l’horizon pour Apple ».

« DraftKings CEO Claps Back At Famed Short Seller Jim Chanos Following Bearish Comments » d’Adam Eckert explique comment le vendeur à découvert Jim Chanos a jeté de l’huile sur le feu en annonçant qu’il avait gardé une position courte sur l’action Draftkings Inc (NASDAQ:DKNG) pour la « plupart de 2021 ».

D’autres analyses baissières sont disponibles aux articles suivants :

À l’époque de la rédaction de cet article, l’auteur ne possédait aucune action des sociétés mentionnées.