Amazon pourrait ouvrir des grands magasins aux Etats-Unis

Le géant du commerce songerait à vendre des produits non alimentaires dans des points de vente qui ressembleraient à des « department stores », selon la presse américaine.

Amazon pourrait ouvrir des grands magasins aux Etats-Unis
2 min de lecture

Amazon.com Inc (NASDAQ:AMZN) aurait le projet d’ouvrir des grands magasinsaux États-Unis, d’une taille cependant plus petite que les traditionnels « department stores », a rapporté jeudi le Wall Street Journal, citant des sources.

Ce qui s’est passé

Le géant fondé par Jeff Bezos pourrait franchir un nouveau pas en direction du commerce physique, notamment dans la vente de vêtements et d’articles ménagers. Cette décision marquera une expansion dans une catégorie que la société avait autrefois perturbée, a souligné le quotidien.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Les centres commerciaux d’Amazon devraient mesurer environ 3 000 mètres carrés de surface, contre au minimum 10 000 pour les « department stores » traditionnels. Les premières unités ouvriraient dans l’Ohio et en California.

Les plans ne sont pas encore définitifs et pourraient changer, ajoute le WSJ.

L’on ne sait pas encore quelles marques Amazon proposera dans ses points de vente physiques. Toutefois, le géant du commerce en ligne basé à Seattle aurait proposé à certaines grandes marques de vêtements américaines, il y a environ deux ans, l’idée de distribuer en directe leurs produits.

Pourquoi cela est important

Fondée en 1994 en tant que libraire en ligne, Amazon a ouvert son premier magasin physique, une librairie, à Seattle en 2015. La société compte désormais plus de 20 librairies aux États-Unis ainsi que plus de deux douzaines de magasins Amazon 4 étoiles, des points de vente qui vendent des gadgets allant de l’électronique aux produits de cuisine. L’entreprise a également acheté l’épicier Whole Foods Market en 2017.

Les dirigeants d’Amazon pensent que les magasins physiques permettraient de mieux fidéliser les clients, offrant aux clients la possibilité d’essayer les dispositifs et les produits en vente.

Ce développement pourrait cependant voir Amazon chercher à s’imposer dans un segment de marché qui se trouve en difficulté depuis des décennies. En effet, les centres commerciaux étaient autrefois grands, mais ils ont perdu, au fil du temps, la bataille contre les discounters, les détaillants de mode rapide et les boutiques en ligne.

Mouvement des prix

L’action Amazon a clôturé jeudi en baisse de 0,42 % à 3 187,75 dollars.