Plus de « zones mortes », avec SpaceX et T-Mobile

Les deux sociétés s’allient pour combiner l’Internet par satellite et la 5G. Voici tout ce qu’il faut savoir.

Plus de « zones mortes », avec SpaceX et T-Mobile
2 min de lecture

SpaceX et T-Mobile US Inc (NASDAQ:TMUS) ont organisé jeudi un événement conjoint dans les bureaux de la société Starbase, dans le sud du Texas, afin d’annoncer un partenariat technologique.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Ce qui s’est passé

Au cours de la soirée, Elon Musk, PDG de SpaceX et de Tesla Inc (NASDAQ:TSLA), et Mike Sievert, PDG de T-Mobile, ont dévoilé un plan visant à offrir une connectivité par satellite aux clients de cette dernière dès l’année prochaine.

L’alliance technologique entre SpaceX et T-Mobile, baptisée « Coverage Above and Beyond », devrait « mettre fin aux zones mortes de la téléphonie mobile », selon M. Sievert.

La collaboration entrera en phase de test bêta l’année prochaine avec les SMS, les MMS et même les applications de messagerie. Les données et les commandes vocaux seront ajoutées plus tard.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

M. Musk a déclaré que les satellites de deuxième génération de Starlink seraient capables de « diffuser directement vers les téléphones portables ».

Ce qui est important dans cette alliance technologique à venir, c’est qu’« il n’y aura plus de zones mortes nulle part ».

« La chose la plus importante que nous annonçons aujourd’hui, c’est que cela va sauver des vies », a ajouté l’investisseur milliardaire, évoquant des cas où des personnes ont rencontré des difficultés dans des zones isolées.

« Nous voulons vraiment travailler avec d’autres partenaires dans d’autres parties du monde ».

Pourquoi cela est important

Au premier trimestre 2022, T-Mobile détenait une part de marché de 24,1 % parmi les opérateurs de télécommunications aux États-Unis, derrière 43,4 % d’AT&T et 31,5 % de Verizon, indique Statista.

M. Sievert a expliqué que les États-Unis comptent encore 500 000 miles de territoire sans couverture cellulaire, ajoutant que T-Mobile s’attend à ce que le service soit disponible gratuitement sur ses « forfaits les plus populaires ».

Afin d’activer le service, la firme a décidé la création d’un nouveau réseau qui sera diffusé à partir des satellites de Starlink par la bande de spectre à mi-bande de l’opérateur mobile. Le réseau sera disponible sur le territoire continental des États-Unis, à Hawaï, dans certaines parties de l’Alaska, à Porto Rico et dans les eaux territoriales.

Évolution des prix

Jeudi, le cours de l’action T-Mobile US a monté de 1,2 % à 147,07 dollars, gagnant 0,2 % supplémentaire lors de la séance après-clôture, selon les données de Benzinga Pro.