XPeng dévoile sa « technologie de charge ultra-rapide »

Les nouvelles bornes de la rivale chinoise de Tesla seront capables d'alimenter un SUV G9 en 5 minutes, pour une autonomie de 200 km.

XPeng dévoile sa « technologie de charge ultra-rapide »
1 min de lecture

La rivale chinoise de Tesla Inc. (NASDAQ:TSLA), XPeng Inc. (NYSE:XPEV), a présenté une nouvelle technologie de charge ultra-rapide pour ses véhicules électriques lors du Supercharging Media Day, qui s’est tenu lundi à Guangzhou.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Ce qui s’est passé

La startup chinoise spécialisée dans les véhicules électriques a dévoilé son Superchargeur S4, qui peut fournir une autonomie de 200 km au SUV G9, le tout nouveau modèle de la société, en cinq minutes seulement.

« Avec le soutien de la charge ultra-rapide, de l’autonomie élevée et des stations de recharge autogérées, le paysage du marché devrait changer et les hybrides seront éliminés », a affirmé le président-directeur général He Xiaopeng lors de l’événement.

Caractéristiques

Le Superchargeur S4 de XPeng a une puissance maximale de 480 kW, un courant de 670 A et une puissance de charge de pointe de 400 kW, a-t-il ajouté.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

XPeng cherche à construire des stations S4 dans 10 villes ayant reçu le plus grand nombre de commandes de G9 cette année, dans les villes clés et le long des autoroutes principales en 2023, a précisé l’entreprise, selon CnEVPost. D’ici 2025, XPeng prévoit de mettre en place 2 000 stations de recharge ultra-rapides.

Les bornes de recharge

La firme a présenté sa 1000e station de recharge au Sunac Mall de Guangzhou, poursuit M. Xiaopeng, remarquant qu’elle dispose désormais d’un réseau couvrant 337 villes chinoises.

Lundi, les actions de XPeng cotées aux États-Unis ont terminé la journée en baisse de 3, 73 % à 23,50 dollars, selon les données de Benzinga Pro.Mardi, le titre perdu 3,15 % à la Bourse de Hong Kong.