SpaceX se voit refuser près de 900 millions de dollars de subventions pour le haut débit

Selon la FCC, le service par satellite fourni par la société d’Elon Musk est « encore une technologie en développement ».

SpaceX se voit refuser près de 900 millions de dollars de subventions pour le haut débit
2 min de lecture

La Commission fédérale des communications a décidé d’exclure le service Internet Starlink de SpaceX, l’une des sociétés dirigées par le PDG de Tesla Inc (NASDAQ:TSLA), Elon Musk, du plus grand programme de subvention jamais mis en place par l’agence, conçu pour fournir rapidement un accès Internet aux habitants des zones rurales américaines.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Ce qui s’est passé

Dans une décision à fort enjeu, les régulateurs fédéraux ont annoncé mercredi que SpaceX ne recevra pas près de 900 millions de dollars de subventions que l’entreprise s’était vu attribuer en décembre. La FCC a également rejeté la demande de LTD Broadband, un opérateur de 250 sites de tours dans l’Iowa, le Minnesota, le Missouri, le Nebraska, etc.

« La Commission a déterminé que ces entreprises n’ont pas réussi à démontrer qu’elles pourraient fournir le service promis ».

« La technologie de Starlink est réellement prometteuse », a commenté la présidente de la FCC, Jessica Rosenworcel.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Cependant, « la question qui se posait à nous était de savoir s’il fallait subventionner publiquement sa technologie encore en développement pour le haut débit grand public – qui nécessite que les utilisateurs achètent une antenne parabolique de 600 dollars – avec près de 900 millions de dollars de fonds de service universel jusqu’en 2032 ».

Pourquoi cela est important

SpaceX, qui fournit de l’internet à haut débit grâce à des satellites en orbite basse, est en lice pour obtenir les subventions pour le haut débit rural depuis 2020.

La FCC a également observé des données qui « indiquent que les vitesses de Starlink ont diminué entre le dernier trimestre de 2021 et le deuxième trimestre de 2022 ».

Citant des données d’Ookla, datant du 31 juillet, la FCC a observé que les vitesses de téléchargement étaient « bien inférieures » à 20 Mbps.

« Nous ne pouvons pas nous permettre de subventionner des entreprises qui ne fournissent pas les vitesses promises ou qui ne sont pas susceptibles de répondre aux exigences du programme », a ajouté Mme Rosenworcel. En outre, les deux sociétés auraient donné de réponses inadéquates aux questions de suivi du Bureau.

En décembre 2020, Starlink avait obtenu 885,5 millions de dollars sur 9,2 milliards offerts par le Fonds pour le développement du numérique en milieu rural pour le déploiement de l’Internet à haut débit.