CGTN : Au-delà des monts Tianshan : Le Xinjiang est une terre de merveilles

4 min de lecture

PÉKIN, 21 juillet 2022 /PRNewswire/ — « Au nord et au sud des monts Tianshan, on aperçoit des pâturages luxuriants ; Le désert de Gobi a été transformé en champs fertiles grâce à la neige fondue qui irrigue les fermes… » Les paroles de la chanson populaire appelée « Le Xinjiang est un endroit merveilleux » offrent une image fidèle de la région autonome du Xinjiang Uygur en Chine.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Les monts Tianshan, qui s’étendent sur des milliers de kilomètres à travers la frontière nord-ouest de la Chine, divisent le Xinjiang en deux. Le président chinois Xi Jinping a toujours eu une grande affection pour les monts Tianshan et le Xinjiang. Au cours de sa récente visite, Xi a été témoin de la paix et de la stabilité de la société du Xinjiang et de la prospérité résultant de son économie florissante, des deux côtés des monts Tianshan.

Le président Xi s’est rendu au Xinjiang du 12 au 15 juillet. Il a visité neuf lieux dans trois villes et a participé à une session de débriefing et à sept réunions. Les attentes élevées du président ont été clairement démontrées par son emploi du temps chargé ainsi que par la vigueur et l’intensité des discussions auxquelles il a assisté.

D’un endroit reculé à un centre névralgique

Le Xinjiang, arrière-pays relativement fermé, joue maintenant un rôle vital dans la Belt and Road Initiative (BRI), ou Nouvelle route de la Soie, proposée par la Chine. La valeur du commerce extérieur a atteint plus de 67,4 milliards de yuans (9,99 milliards de dollars) au cours des cinq premiers mois de cette année, soit une hausse de 30,9 % en glissement annuel.

La zone portuaire terrestre internationale d’Urumqi, qui comprend le centre express ferroviaire Chine-Europe et une zone franche globale, est un projet phare dans la construction de la BRI dans la région.

Depuis sa construction en 2015, la zone portuaire terrestre a absorbé plus de 30 milliards de yuans (environ 4,44 milliards de dollars) en investissements et plus de 340 entreprises. Un projet de commerce électronique transfrontalier a également été mis en œuvre.

En juin 2022, la zone portuaire terrestre avait opéré plus de 5 900 trajets de trains de marchandises Chine-Europe via 21 lignes reliant 26 villes dans 19 pays et régions d’Europe et d’Asie. Les trains transportent plus de 200 types de marchandises, allant des produits de première nécessité et des vêtements aux équipements mécaniques et aux matériaux de construction.

« Avec l’avancée de la coopération Belt and Road, le Xinjiang n’est plus un coin reculé, mais une zone centrale et une plaque tournante », a déclaré Xi en visitant la zone portuaire terrestre internationale d’Urumqi.

Une nouvelle vision

Occupant un sixième du territoire de la Chine, le Xinjiang abrite 13 groupes ethniques, six grandes religions et plus de 25 millions de personnes. Elle a toujours été une région à valeur stratégique.

« Au cours de notre voyage dans la nouvelle ère, nous nous efforcerons de faire du Xinjiang un endroit magnifique, uni, harmonieux et prospère, doté d’une culture avancée, d’une vie heureuse pour tous et d’un environnement écologique sain », a noté Xi lors de sa visite. Il a appelé à trouver un juste équilibre entre le développement économique et social et la protection de l’environnement.

La région a connu un développement écologique considérable de 2010 à 2019, avec une augmentation nette de plus de 113 millions de mu (environ 7,53 millions d’hectares) de terres écologiquement fonctionnelles comme l’a montré la dernière enquête sur les terres et les ressources du Xinjiang.

En 2019, la région avait enregistré plus de 183 millions de mu (environ 12,2 millions d’hectares) de forêts, 780 millions de mu (environ 52 millions d’hectares) de prairies, 22,87 millions de mu (environ 1,52 million d’hectares) de zones humides et 33,18 millions de mu (environ 2,21 millions d’hectares) de rivières et de lacs.

Le Xinjiang a prévu de créer le parc national de Kalamaili et le parc national des monts Kunlun, les premiers du genre dans la région, afin de protéger les espèces menacées et les écosystèmes locaux.

Les autorités locales ont fixé l’objectif de croissance annuelle moyenne du PIB de la région à plus de 6 % au cours de la période du 14e plan quinquennal (2021-2025) et ont prévu de créer en moyenne 460 000 nouveaux emplois urbains chaque année et de ramener le taux de chômage urbain en dessous de 5,5 %.

https://news.cgtn.com/news/2022-07-20/Beyond-the-Tianshan-Mountains-Xinjiang-is-a-land-of-wonders-1bOC9Tg3HRS/index.html

Vidéo – https://www.youtube.com/watch?v=FG10zU9nuzI