L’Est de l’Ontario, au Canada, s’associe à la révolution des véhicules électriques de la province en investissant dans la fabrication de matériaux pour batteries

7 min de lecture

Umicore va construire une usine de fabrication de matériaux pour batteries à l’échelle industrielle à Loyalist, la première de ce type en Amérique du Nord

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

KINGSTON, Ontario, 15 juillet 2022 /PRNewswire/ — Umicore prévoit de réaliser un investissement de 1,5 milliard de dollars canadiens pour construire une usine de fabrication de cathodes et de matériaux précurseurs à l’échelle industrielle, la première du genre, dans l’est de l’Ontario, au Canada.

Cet investissement appuierait la vision de l’Ontario qui consiste à mettre en place une chaîne d’approvisionnement de bout en bout pour les véhicules électriques (VE) dans la province et à devenir une plaque tournante nord-américaine pour la construction des voitures du futur. La construction de l’installation fournira des emplois à environ 1 000 personnes pendant la phase de construction et à plusieurs centaines de personnes pendant l’exploitation.

Umicore N.V., une multinationale belge spécialisée dans la technologie des matériaux circulaires, construira dans le canton de Loyalist une installation quasi neutre en carbone pour fabriquer des matériaux actifs cathodiques (CAM) et des matériaux actifs cathodiques précurseurs (pCAM). Ces composants sont essentiels à la production des batteries des véhicules électriques. L’investissement représente une étape importante sur la voie de l’objectif de l’Ontario : développer une chaîne d’approvisionnement en batteries verticalement intégrée dans la province, capable de soutenir la production à grande échelle de VE en Amérique du Nord.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Les cathodes représentent environ 50 % de la valeur d’une batterie de VE et contiennent des minéraux essentiels tels que le nickel, le cobalt, le manganèse et le lithium. Cet investissement historique dans l’Est de l’Ontario permettra de relier davantage le secteur minéral du Nord de l’Ontario à la fabrication de VE dans le Sud. Chaque composante de la chaîne d’approvisionnement des batteries joue un rôle important et interconnecté dans la production des VE.

« Aujourd’hui est un autre exemple parfait que notre plan de reconstruction de l’industrie automobile de l’Ontario prend de la vitesse et qu’il apportera d’énormes gains aux collectivités », a déclaré le Premier ministre de l’Ontario, Doug Ford. « L’Ontario a tout ce dont il a besoin, de haut en bas de notre chaîne d’approvisionnement locale, pour conserver et renforcer sa position de puissance nord-américaine de la construction automobile. Umicore prévoit d’apporter cette partie de la chaîne d’approvisionnement des VE en Ontario, ce qui continuera à transformer notre secteur automobile et à créer de bons emplois. »

À plein régime, l’usine produira des volumes annuels de matériaux cathodiques suffisants pour fabriquer des batteries destinées à un million de véhicules électriques à batterie, soit près de 20 % de toute la production nord-américaine de VE à la fin de la décennie. L’usine d’Umicore tirera parti du système d’électricité propre de l’Ontario, qui était exempt d’émissions à plus de 90 % en 2021. L’Ontario développe également un registre de crédits d’énergie propre (CEC) qui permettra aux entreprises comme Umicore d’acheter volontairement des CEC pour démontrer que toute leur électricité provient de ressources non émettrices.

L’usine d’Umicore sera la première installation de ce type à l’échelle industrielle qui combine la production de matériaux actifs cathodiques précurseurs (pCAM) et de matériaux actifs cathodiques dans la même installation. S’étendant sur environ 141,64 hectares, la construction devrait commencer en 2023 et l’exploitation est prévue pour fin 2025.

« Cet investissement important d’Umicore fera de l’Ontario un chef de file nord-américain dans ce segment de grande valeur de la chaîne d’approvisionnement des VE et reliera davantage le secteur minier du Nord de l’Ontario à la fabrication de VE dans le Sud », a déclaré Vic Fedeli, ministre du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce. « Ayant réussi récemment à attirer des investissements importants dans la province, notre gouvernement fait valoir la prétention de l’Ontario à développer et à construire les batteries qui alimenteront les véhicules de l’avenir. »

Cet investissement dans l’Est de l’Ontario accélère la réalisation de la vision décennale de la province dans le cadre du plan Driving Prosperity ― The Future of Ontario’s Automotive Sector. La phase 2 de Driving Prosperity, annoncée en novembre 2021, démontre l’engagement continu du gouvernement à transformer la chaîne d’approvisionnement automobile de la province pour construire les voitures de l’avenir, y compris la production de véhicules hybrides et entièrement électriques à batterie, la production de batteries et de composants pour VE, et l’augmentation des exportations de pièces et d’innovations automobiles fabriquées en Ontario.

Ce projet est également aligné stratégiquement sur la stratégie des minéraux essentiels du gouvernement, annoncée en mars 2022. Cette stratégie permettra de renforcer les chaînes d’approvisionnement de l’Ontario, d’attirer de nouveaux investissements dans les secteurs minier et manufacturier, et de créer des possibilités de développement économique pour les partenaires autochtones.

« Le Canada et l’Ontario ont tout ce qu’il faut pour qu’Umicore mette en place une chaîne d’approvisionnement durable et à part entière pour les matériaux de batteries, de la mine jusqu’au marché final des véhicules électriques. Une fois que les contrats clés avec les clients seront en place, cette expansion en Amérique du Nord complétera notre déploiement mondial de chaînes d’approvisionnement régionales pour nos clients de l’industrie automobile et des cellules de batteries, désormais sur trois continents », a déclaré Mathias Miedreich, PDG d’Umicore. « En outre, nous sommes très reconnaissants aux gouvernements canadien et ontarien pour leur soutien et leur volonté de cofinancer ce projet. L’installation aidera le Canada et Umicore dans leur objectif commun de parvenir à une chaîne d’approvisionnement en batteries neutre en carbone. »

Depuis 2020, l’Ontario a attiré près de 14 milliards de dollars d’investissements transformateurs dans la fabrication automobile, avec des mises à niveau et de nouvelles technologies pour les installations de la province. Cela comprend plus de 11 milliards de dollars d’investissements dans les véhicules électriques (VE) et les batteries de VE.

CITATIONS

« L’annonce d’aujourd’hui vise à créer des emplois, à réduire la pollution et à bâtir une économie plus forte et plus propre pour les Canadiens. L’intention d’Umicore d’établir sa nouvelle installation dans le canton de Loyalist est un autre grand pas en avant alors que nous faisons du Canada un leader mondial dans la production de véhicules électriques, des minéraux à la fabrication. Avec plus de 1 000 bons emplois pour la construction de l’usine, et des centaines de postes permanents une fois qu’elle sera opérationnelle, cette nouvelle installation jouera un rôle important dans le secteur de l’automobile propre du Canada pendant de nombreuses années. »

— Le Très Honorable Justin Trudeau, Premier ministre du Canada

FAITS RAPIDES

  • Umicore est une entreprise de technologie des matériaux circulaires dont le siège se trouve en Belgique. La société est un leader mondial dans le domaine des matériaux actifs cathodiques (CAM) utilisés dans les batteries lithium-ion pour le transport électrifié et un pionnier dans le recyclage des batteries. Sa stratégie s’appuie sur les mégatendances de la transformation de la mobilité, le besoin croissant de matériaux avancés et la circularité pour les métaux critiques.
  • Depuis plus d’une décennie, l’Ontario se classe régulièrement parmi les meilleures régions productrices d’automobiles en Amérique du Nord. En 2021, en raison de la pénurie mondiale de microprocesseurs, l’Ontario a construit 1,1 million de véhicules.
  • La province compte plus de 300 entreprises et organisations à l’avant-garde des technologies des véhicules connectés et autonomes.
  • L’Ontario est la seule juridiction en Amérique du Nord à compter cinq grands assembleurs automobiles mondiaux – Ford, General Motors, Honda, Stellantis et Toyota – ainsi que le fabricant de camions Hino.