Bitcoin, Ethereum et Dogecoin plongent le 12 juillet 2022

Les « mains de diamant » souffrent, alors que la pièce maîtresse de la crypto-sphère perd davantage de terrain.

Bitcoin, Ethereum et Dogecoin plongent le 12 juillet 2022
4 min de lecture

Le Bitcoin s’est négocié sous un niveau psychologique clé lundi soir et les autres pièces principales ont également sombré dans le rouge ; la capitalisation boursière mondiale de la cryptographie a chuté de 4,05 % à 888,7 milliards de dollars.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Performance des pièces principales
Jeton à 24 heures à 7 jours Prix
Bitcoin (CRYPTO:BTC) – 3,9 % – 1,3 % 19 981,91 $
Ethereum (CRYPTO:ETH) – 6 % – 4,8 % 1 097,13 $
Dogecoin (CRYPTO:DOGE) – 7,7 % – 11,2 % 0,06 $
Meilleurs gagnants à 24 heures (données issues de CoinMarketCap)
Jeton % de variation à 24 heures (+/-) Prix
Arweave (CRYPTO:AR) + 3,9 % 12,02 $
Loopring (CRYPTO:LRC) + 1,35 % 0,11 $
Dai (CRYPTO:DAI) + 0 % ​1 $

Pourquoi cela est important

Le prix du BTC est tombé sous la barre des 20 000 dollars, tandis que l’Ethereum a été sur le point de perdre le niveau de 1 000 dollars, le sentiment autour des actifs risqués se détériorant davantage.

Les crypto-monnaies ont suivi la baisse des actions lundi, les principaux indices américains S&P 500 et Nasdaq ayant terminé la journée à – 1,15 et – 2,26 %, respectivement.

Les contrats à terme pour le S&P 500 et le Nasdaq ont pourtant monté de 0,04 et 0,01 % avant l’annonce des résultats des grandes entreprises.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

« Un autre rallye de marché baissier a eu lieu ; nous nous dirigeons maintenant vers la saison des résultats et une autre semaine de rapports économiques majeurs, avec la crainte de ce qui peut nous attendre. Les données sur l’inflation aux États-Unis en milieu de semaine sont remarquables, car les investisseurs croisent les doigts à la recherche de signes de décélération des prix », a écrit Craig Erlam, analyste de marché senior chez OANDA, dans une note consultée par Benzinga.

Son collègue, Edward Moya, a déclaré que le dernier cycle baissier de Bitcoin est proche de tester les « chutes de 80 % historiquement connues que nous verrions dans les hivers de la crypto passés ».

« Le niveau de 14 000 dollars semble pouvoir fournir un soutien important si le bitcoin décline encore cette semaine. Le rapport sur l’inflation pourrait être le déclencheur d’un dernier plongeon majeur pour les cryptos ».

Le dollar américain a continué à se renforcer alors que les attentes se sont accrues pour une nouvelle hausse des taux d’intérêt. Au moment de la publication de cet article, l’indice du dollar, qui suit la force du USD par rapport à un panier de six autres devises, avait atteint 108,19.

Le trader de crypto-monnaies Justin Bennett a mis en garde sur Twitter que les gens devraient cesser d’essayer d’appeler les sommets de l’indice du dollar, affirmant que les signes pointent vers 120 et évoquant la relation inverse entre les crypto-monnaies et le dollar dans le passé.

Le chartiste Ali Martinez a expliqué que le BTC avait plongé sous sa moyenne mobile à 100 heures jusqu’au niveau de 19 900 dollars et que si celui-ci ne tenait pas, les pertes pourraient s’étendre vers le seuil de 19 300, voire 18 630 dollars.

La société d’analyse de la chaîne Glassnode a commenté que le ratio de profit de sortie des détenteurs à long terme (LTH-SOPR), qui calcule les bénéfices enregistrés par les possesseurs du jeton, montre que les « mains de diamant » souffrent.

Une valeur de 2 signifie que les détenteurs à long terme dépensent des pièces à un prix qui est deux fois supérieur à leur coût de base, tandis qu’une valeur inférieure à 1 indique que les investisseurs réalisent des pertes ou dépensent des pièces à un prix inférieur à leur coût de base.

Le LTH-SOPR du BTC (moyenne mobile à 30 jours) — Avec l’aimable autorisation de Glassnode

« Le LTH-SOPR se négocie actuellement à 0,67, ce qui indique que le LTH moyen qui dépense ses pièces s’enferme dans une perte de 33 % », a poursuit Glassnode.

Alors qu’un stress financier extrême et « l’empreinte d’une capitulation généralisée » peuvent être observés, la société d’analyse en chaîne soutient qu’« il peut encore y avoir une combinaison de la douleur de temps (durée), et peut-être plus de risque de baisse pour tester pleinement la résolution des investisseurs, et permettre au marché d’établir un fond résilient ».