Pourquoi l’effondrement du BTC nuirait-il à Kim Jong-Un ?

Selon une enquête, Pyongyang convertirait les cryptos volées en Bitcoins, recherchant ensuite des courtiers qui les achèteraient à un prix réduit.

Pourquoi l’effondrement du BTC nuirait-il à Kim Jong-Un ?
3 min de lecture

La chute des prix des crypto-monnaies a réduit la valeur des pièces numériques volées par des pirates nord-coréens, ce qui pourrait compromettre une source de financement essentielle dont Kim Jong-Un aurait besoin pour ses ambitieux programmes d’armement.

Ce qui s’est passé

Le récent krach des crypto-monnaies entrave les efforts du royaume ermite pour encaisser ses actifs numériques volés, et pourrait affecter le financement de ses programmes d’armement, révèle Reuters, citant deux sources gouvernementales sud-coréennes.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

En effet, la Corée du Nord convertirait les crypto-monnaies en Bitcoins (CRYPTO:BTC), recherchant ensuite des courtiers qui les achèteraient à un prix réduit en échange de liquidités détenues en dehors de la nation d’Asie de l’Est.

La plateforme de données blockchain Chainalysis a expliqué que Pyongyang utilise des outils de mise en commun et de brouillage des crypto-monnaies dans ses tentatives de blanchiment des actifs numériques, selon l’article.

Cependant, la taille des attaques nord-coréens, en particulier récemment, est apparue comme un frein aux efforts du pays pour convertir rapidement les crypto-monnaies en espèces, selon l’analyste de TRM Labs, Nick Carlsen.

L’ambassade de Corée du Nord à Londres aurait qualifié les nouvelles sur l’implication du pays dans le piratage des crypto-monnaies des « infox ». Une personne s’identifiant comme un diplomate a déclaré à Reuters : « Nous n’avons rien fait », qualifiant ces allégations de propagande américaine.

Pourquoi cela est important

La Corée du Nord est soumise à des sanctions internationales en raison de son programme nucléaire, ce qui limite son accès au commerce mondial et rend les vols de crypto-monnaies plus attrayants, poursuit l’agence de presse, citant des enquêteurs.

Les cyberattaques sont « absolument fondamentales » pour permettre à Pyongyang d’échapper aux sanctions et de collecter des fonds pour ses programmes nucléaires et de missiles, affirme Eric Penton-Voak, un coordinateur du groupe d’experts des Nations unies chargé de surveiller les sanctions.

En 2019, le royaume ermite a généré environ 2 milliards de dollars grâce aux cyberattaques pour son programme d’armes de destruction massive.

En avril, le Bureau fédéral d’enquête (FBI) a accusé deux groupes de pirates informatiques opérés par la Corée du Nord d’être responsables d’un vol de crypto-monnaies de 620 millions de dollars qui a attaqué Ronin Network, l’écosystème qui supporte le jeu basé sur la blockchain Axie Infinity (CRYPTO:AXS).

Ce piratage vaudrait 230 millions de dollars s’il était réalisé aujourd’hui, mais la quasi-totalité des fonds auraient été échangés contre des Bitcoins.

Chainalysis a commenté que les anciens avoirs en crypto-monnaies non blanchis de la Corée du Nord, couvrant 49 attaques de 2017 à 2021, ont diminué à 65 millions de dollars, contre 170 millions depuis le début de l’année.

Effectivement, le BTC et l’Éther (CRYPTO:ETH) ont plongé respectivement de 57,3 et 69,5 % dès janvier 2022.

Photo réalisée par Millenius, disponible sur Shutterstock