Bourse de Hong Kong, toute l’actu du 19 mai 2022

Alibaba, Nio et les autres valeurs technologiques se sont effondrées sur le marché asiatique aujourd’hui.

Bourse de Hong Kong, toute l’actu du 19 mai 2022
3 min de lecture

Les sociétés chinoises cotées aux États-Unis ont sombré dans le rouge à Hong Kong ce matin : Alibaba Group Holding (NYSE:BABA), JD.com Inc (NASDAQ:JD) et Baidu Inc (NASDAQ:BIDU) ont remporté de grosses pertes, alors que Tencent Holdings (OTC:TCEHY) a plongé jusqu’à 8 %.

Les constructeurs de véhicules électriques Nio Inc (NYSE:NIO), Li Auto Inc (NASDAQ:LI) et Xpeng Inc (NYSE:XPEV) ont également fait l’objet de fortes pressions.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !
Performance des sociétés chinoises cotées aux États-Unis
à Hong Kong
Titre Évolution (+/-)
Alibaba – 6,61 %
JD.com – 3,9 %
Baidu – 2,8 %
Tencent – 7,33 %
Nio – 3,45 %
Li Auto – 0,59 %
Xpeng – 4,81 %

Ces titres ont également terminé en territoire négatif la dernière séance de négociation à Wall Street.

Panorama des marchés asiatiques

Au moment de la rédaction de cet article, l’indice de référence Hang Seng de Hong Kong avait reculé de 3 %,se dirigeant vers sa plus forte baisse sur une journée en deux semaines.

L’ASX 200 de l’Australie a chute de plus de 1,40 %, le Nikkei 225 du Japon a enregistré – 2,50 % et le SSE Composite de Shanghai a glissé de 0,52 %.

Les facteurs macroéconomiques

Les signaux de faiblesse envoyés par les marchés américains du jour au lendemain, les inquiétudes croissantes concernant les politiques de Pékin pour relancer une économie frappée par les coronavirus et la publication de bénéfices décourageants de la part de certaines entreprises ont ébranlé le sentiment des investisseurs.

Malgré le ton positif du vice-Premier ministre chinois sur l’importance des entreprises Internet nationales, les actions technologiques sont restées en sourdine cette année, aussi à cause de la répression réglementaires en cours dans le pays.

À la une

Tencent a annoncé mercredi sa pire performance trimestrielle depuis son introduction en bourse en 2004, due aux confinements imposés en Chine afin d’empêcher la propagation de la Covid-19. La société a déclaré que le chiffre d’affaires restait dans l’impasse, le bénéfice trimestriel ayant plongé de 51 %. Le colosse de la tech, ainsi que propriétaire de la super-application chinoise WeChat, est le quatrième titre le plus important sur le Hang Seng.

La filiale de puces de Baidu, Kunlun, envisage de lever 2 milliards de yuans (317 millions de dollars) lors de son deuxième cycle de financement.

Les décideurs chinois ont entamé des discussions avec les fabricants locaux concernant l’extension du programme de subventions pour les véhicules électriques. Cela pourrait apporter un certain soulagement à des entreprises comme Li Auto, Xpeng et Nio, qui ont été touchées par des interruptions de production et la destruction de la demande en raison de la cinquième vague de l’épidémie.

Nio lancera sa cotation secondaire à la Bourse de Singapour ce vendredi. Les actions cotées à Singapour seront entièrement fongibles avec les ADS sur le NYSE.