Les entreprises de biens de consommation annoncent leur position sur les technologies de recyclage chimique et publient une analyse de leur cycle de vie

7 min de lecture

– Pour la première fois, des entreprises de biens de consommation unissent leurs forces au sein du Consumer Goods Forum (CGF) afin d’établir un programme pour le développement de nouvelles technologies de recyclage des plastiques.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

– La Coalition d’action sur les déchets plastiques du CGF a publié aujourd’hui une étude scientifique indépendante qui démontre que l’impact environnemental du traitement chimique des déchets plastiques difficiles à recycler serait inférieur à celui du traitement par incinération.

16 sociétés membres ont également co-écrit un document qui présente un ensemble de principes destinés à garantir un développement crédible, sûr et écoresponsable de l’industrie du recyclage chimique. 

PARIS, 19 avril 2022 /PRNewswire/ — Dans le cadre de sa mission visant à relever le défi imposé par la pollution plastique et à contribuer à l’avènement d’un monde où aucun plastique ne finirait dans la nature, la Coalition d’action sur les déchets plastiques (la Coalition) du Consumer Goods Forum (CGF) a le plaisir d’annoncer la publication d’un document intitulé Chemical Recycling in a Circular Economy for Plastics qui vise à encourager un développement de nouvelles technologies de recyclage des plastiques à la fois crédible, sûr et écoresponsable qui repose sur six principes clésencourager un développement de nouvelles technologies de recyclage des plastiques à la fois crédible, sûr et écoresponsable qui repose sur six principes clés. Pour accompagner ce document, la Coalition a également publié une nouvelle étude indépendante d’analyse du cycle de vie (ACV) qui démontre que l’impact environnemental du recyclage chimique des déchets plastiques difficiles à recycler serait inférieur à celui de l’incinération des déchets.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !
The Consumer Goods Forum Logo

Guidée par l’engagement mondial mené par la Fondation Ellen MacArthur, et en accord avec le traité des Nations Unies sur la lutte contre la pollution plastique récemment annoncé, la Coalition s’engage à faire progresser l’instauration d’une économie circulaire. À cette fin, la Coalition a publié un ensemble complet de règles d’or (Golden Design Rules) pour la conception des emballages en plastique en 2021.elle a publié en 2021 un ensemble complet de règles d’or pour la conception des emballages en plastique (Golden Design Rules). Dans le même temps, les sociétés membres ont établi un cadre pour le déploiement de programmes optimaux de responsabilité élargie des producteurs (REP) destinés à accompagner l’engagement de ces derniers sur les marchés avancés et transitionnels et à augmenter les taux de recyclage des emballages non réutilisables. La Coalition s’efforce également d’encourager l’innovation en matière de recyclage, y compris de recyclage chimique, pour boucler la boucle et compléter le recyclage mécanique en constante progression.

Pour atteindre cet objectif final, la Coalition propose une vision commune et un ensemble de principes qui, selon elle, fournissent une orientation pour un développement sûr du recyclage chimique par pyrolyse. Le document souligne que le recyclage chimique permettrait d’augmenter les taux de recyclage des emballages et d’atteindre les objectifs de recyclabilité, plus particulièrement pour les plastiques difficiles à recycler comme les films souples post-consommation. Afin de garantir des conditions crédibles, sûres et écoresponsables du développement et de l’exploitation des technologies de recyclage chimique et d’encourager cette démarche, le document produit six principes clés qui concernent : la complémentarité avec le recyclage mécanique, la traçabilité des matériaux, le rendement des processus et l’impact environnemental, la santé et la sécurité, ainsi que des recommandations.

Les membres de la Coalition d’action sur les déchets plastiques du CGF espèrent jouer un rôle en plaidant en faveur d’un système de recyclage chimique crédible et sûr. Les membres du CGF seraient heureux de recevoir des retours d’opinion sur cette étude et sur ses efforts au sein de la Coalition d’action sur les déchets plastiques.

Selon Barry Parkin, directeur du développement durable de Mars: Le recyclage chimique est un complément essentiel au traitement mécanique, car il permettra de recycler de grandes quantités d’emballages souples en emballages de qualité alimentaire. Cette étude démontre que le recyclage chimique dispose d’une empreinte carbone nettement inférieure à celle des emballages souples.

D’après Colin Kerr, directeur du conditionnement chez Unilever: En combinant une réduction de la consommation de plastique vierge à de nouvelles technologies comme le recyclage chimique, nous pouvons augmenter les taux de recyclage et accroître la disponibilité de matériaux recyclés de qualité alimentaire. Les principes et le travail d’analyse du cycle de vie du Consumer Goods Forum sont essentiels, car ils garantissent un développement sûr et respectueux de l’environnement de cette technologie. 

Milà i Canals, directeur du secrétariat de l’initiative Life Cycle appartenant au programme des Nations Unies pour l’environnement: Il est crucial de prendre en compte l’ensemble des impacts environnementaux potentiels tout au long du cycle de vie des systèmes de production et de consommation lors de l’évaluation de technologies telles que le recyclage chimique des plastiques. Les technologies relativement nouvelles font face à un nouveau défi : la prise en compte de la composition chimique des rejets, des émissions et des déchets des installations, ainsi que le besoin d’équipements supplémentaires de contrôle de la pollution et de gestion. Ces éléments devraient faire partie de l’évaluation. L’analyse du cycle de vie est un outil normalisé qui facilite le contrôle par des experts et des parties intéressées. Le Consumer Goods Forum a lancé un processus très utile pour faire la lumière sur nombre de ces aspects dans ce rapport.

Selon Sander Defruyt, responsable de l’initiative New Plastics Economy à la Fondation Ellen MacArthur: En reconnaissant le caractère prioritaire de la réduction et de la réutilisation des emballages ainsi que les limites de la technologie, le document présente la position des industries sur le rôle que la pyrolyse CR pourrait jouer dans la transition vers une économie circulaire des plastiques et sur les principes clés et les conditions limites qu’elle devrait respecter. 

Une étude indépendante a été commandée dans le cadre du travail de la Coalition pour examiner spécifiquement la problématique de l’impact du changement climatique. Réalisée par le cabinet de conseil en enjeux environnementaux Sphera, l’étude a été examinée tout au long du processus par un panel d’experts du Programme des Nations Unies pour l’environnement, de l’Université Northwestern (États-Unis) et d’Eunomia. Elle comprend une évaluation des impacts du cycle de vie et compare les plastiques conventionnels produits à partir de matières fossiles et incinérés en fin de vie avec les plastiques recyclés chimiquement dans un système circulaire.

Ses conclusions démontrent que le recyclage chimique des déchets plastiques difficiles à recycler pourrait réduire l’empreinte environnementale du plastique par rapport à un traitement par incinération des déchets. Plus précisément, les émissions de GES du cycle de vie des emballages souples destinés aux consommateurs, fabriqués à partir de déchets plastiques par recyclage chimique à base de pyrolyse et recyclés en fin de vie, sont 43 % inférieures à celles des films plastiques fabriqués à partir de combustibles fossiles et éliminés par incinération en fin de vie.

De plus amples informations sur les résultats de l’ACV sont disponibles dans le Rapport technique et la Synthèse non technique.

Contact

Ignacio Gavilan
Directeur, Développement durable et environnement
environmental@theconsumergoodsforum.com

Louise Chester
Responsable des communications
l.chester@theconsumergoodsforum.com