Kedrion réalise un EBITDA de 15 % pour un chiffre d’affaires de 660,4 millions d’euros en 2021

3 min de lecture

La société assure sa croissance malgré l’impact négatif de la réduction des volumes de plasma causée par la pandémie de COVID-19.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

LUCQUES, Italie, 12 avril 2022  /PRNewswire/ — Le conseil d’administration de Kedrion S.p.A., société biopharmaceutique spécialisée dans le développement, la production et la distribution de thérapies dérivées du plasma et dans la collecte de plasma, a approuvé les rapports financiers de l’exercice 2021.

Kedrion Biopharma Logo

Les principaux chiffres suivants sont présentés sur une base consolidée :

  • L’exercice du groupe Kedrion clos le 31 décembre 2021 a généré un chiffre d’affaires total de 660,4 millions d’euros (697,2 millions d’euros en 2020), soit une baisse de 5,3 % par rapport à l’année précédente.
  • L’EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization, bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements) déclaré par la société a atteint 99 millions d’euros, soit 15 % des revenus, avec une augmentation de la rentabilité de 13,8 % en 2020.
  • Le bénéfice net de cette année s’élève à environ 11,6 millions d’euros, soit près du double de l’année précédente (6 millions d’euros en 2020), grâce à la croissance de la rentabilité et à l’amélioration de la gestion financière.

« Nous avons dû faire face à des obstacles de taille au cours de l’année 2021 en raison de la pandémie et d’un contexte commercial délicat, mais l’entreprise a résisté et nous avons pu nous concentrer sur la maîtrise des coûts, la réalisation d’acquisitions stratégiques et la recherche de solutions pour compenser la réduction des volumes de plasma causée par la pandémie », a déclaré Paolo Marcucci, président exécutif de Kedrion.

M. Marcucci a souligné qu’en dépit de ces difficultés, qui ont affecté l’ensemble du secteur du plasma, le groupe Kedrion a réussi à consolider son statut international grâce à un modèle commercial intégré et à maintenir le cap sur la croissance. Il a ajouté que l’entreprise avait désormais une présence internationale et que ses exportations représentaient 83,3 % des revenus du groupe en 2021.

Les États-Unis restent le principal marché, soit 43 % du chiffre d’affaires de la société, suivis de l’Europe avec 32,4 % (16,7 % pour l’Italie) et du reste du monde qui représente 24,7 % du chiffre d’affaires.

M. Marcucci a déclaré que Kedrion pouvait désormais assurer sa croissance mondiale et a évoqué le récent partenariat entre sa famille et Permira, la société internationale de capital-investissement qui a accepté d’acquérir et de regrouper conjointement Kedrion et BPL, une société biopharmaceutique basée au Royaume-Uni. « Ce regroupement deviendra un acteur mondial pour les médicaments dérivés du plasma sanguin humain, qui peuvent traiter des patients atteints de maladies rares et potentiellement mortelles », a-t-il ajouté.

Les revenus de Kedrion générés par ses activités de dérivation du plasma ont augmenté de 2,8 % en 2021, pour atteindre 596 millions d’euros (90,2 % des revenus totaux), grâce à la hausse des prix des immunoglobulines. Le marché américain a progressé d’environ 9 % par rapport à l’année précédente, tandis que les autres marchés se sont développés, notamment en Europe (Pologne, Autriche, Allemagne et Portugal), en Turquie et au Mexique.

Les collectes de plasma ont augmenté de 35 % au cours des deux derniers trimestres de l’année (47 % pour l’ensemble de l’année 2021), principalement en raison du rétablissement de la pandémie aux États-Unis. Cette évolution positive s’est poursuivie et devrait s’accélérer tout au long de l’année 2022, à mesure que la reprise de ce secteur se renforce.

Au 31 décembre 2021, la situation financière nette de Kedrion s’élevait à 528 millions d’euros, dont 134,2 millions d’euros de liquidités. La société dispose également de 264 millions d’euros de lignes de crédit non utilisées.