Bourse de Hong Kong, toute l’actu du 16 mars 2022

Alibaba, Nio et d’autres valeurs technologiques rebondissent sur le marché chinois aujourd'hui. Voici tout ce qu’il faut savoir.  

Bourse de Hong Kong, toute l’actu du 16 mars 2022
2 min de lecture

La plupart des actions technologiques chinoises cotées aux États-Unis se sont négociées à la hausse à Hong Kong ce mercredi 16 mars, faisant rebondir l’indice de référence Hang Seng.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Titre Évolution (+/-)
Li Auto Inc. (NASDAQ:LI) + 14 %
JD.com Inc. (NASDAQ:JD) + 11,9 %
Xpeng Inc. (NYSE:XPEV) + 9,1 %
Nio Inc. (NYSE:NIO). + 8,9 %
Tencent Holdings Limited (OTC:TCEHY) + 6,8 %
Baidu Inc. (NASDAQ:BIDU) + 6,1 %
Alibaba Group Holding Limited (NYSE:BABA) + 5,8 %

Les facteurs macroéconomiques

L’indice de référence Hang Seng avait monté de 2,4 % au moment de la rédaction de cet article, regagnant du terrain après avoir terminé la journée de mardi à un nouveau creux à six ans.

L’optimisme suscité par les pourparlers russo-ukrainiens a contribué à réveiller l’appétit pour le risque. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé que les négociations de paix semblaient plus réalistes mais qu’il leur faudra plus de temps, a rapporté Reuters.

En outre, la Chine de a clarifié sa position sur les sanctions imposées à la Russie suite à son invasion de l’Ukraine, ce qui a également soutenu un sentiment optimiste.

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré que malgré Pékin ne soit pas impliqué directement dans la crise et qu’il ne voulait pas que les sanctions affectent la Chine, le pays a le droit de défendre ses intérêts, informe CNBC.

Pendant ce temps, les prix des logements neufs en Chine ont chuté pour le sixième mois consécutif en février malgré les efforts du gouvernement pour stimuler la demande, révèle Bloomberg, citant des données du Bureau national des statistiques.

À la une

Alibaba Cloud d’Alibaba vient de lancer son PC dans le cloud à Singapour, marquant son expansion en dehors de la Chine.

En outre, Ant Group, filiale du géant du commerce en ligne, a cédé la totalité de ses participations dans la société d’information technologique 36KR Holdings Inc., dans le but de se conformer aux réglementations chinoises.

Lundi, les titres des sociétés chinoises ont clôturé de manière mitigée sur la cote américaine, bien que les indices principaux aient terminé la journée en positif.