Covid-19 : la FDA annule l’autorisation des traitements par anticorps Regeneron-Eli Lilly

La décision est arrivée après que ces traitements se sont avérés inefficaces contre le variant Omicron.

Covid-19 : la FDA annule l’autorisation des traitements par anticorps Regeneron-Eli Lilly
2 min de lecture

Les traitements par anticorps monoclonaux fabriqués par Regeneron Pharmaceuticals Inc (NASDAQ:REGN) et Eli Lilly And Co(NYSE:LLY) se sont avérés inefficaces contre le nouveau variant Omicron du coronavirus et leur autorisation d’utilisation d’urgence a été révoquée par l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA).

Ce qui s’est passé

Le régulateur a déclaré dans un communiqué : « Les données montrent qu’il est très peu probable que ces traitements soient efficaces contre le variant Omicron, qui circule à une fréquence très élevée à travers les États-Unis. Par conséquent, leur utilisation est désormais interdite dans tout État, territoire et/ou juridiction américain à partir de ce moment ».



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Toutefois, ces traitements peuvent être autorisés dans certaines régions géographiques si les patients de ces endroits sont infectés ou exposés à un variant qui leur est sensible.

Pourquoi cela est important

La résolution de la FDA s’appuie sur les données issues des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, selon lesquelles le variant Omicron représente plus de 99 % des cas aux États-Unis.

Le régulateur a ajouté qu’il est hautement « improbable » que les patients américains actuellement atteints de Covid-19 soient infectés par un variant autre qu’Omicron.

« Cela évite d’exposer les patients à des effets secondaires, tels que des réactions allergiques ou au site d’injection, qui pourraient être graves, provoquées par d’agents de traitement spécifiques qui ne sont pas susceptibles d’apporter de bénéfices aux patients infectés par ou exposés à Omicron », souligne l’agence.

En revanche, la FDA a informé que d’autres traitements, comme le Paxlovid de Pfizer Inc (NYSE:PFE), le Veklury (remdesivir) de Gilead Sciences, Inc (NASDAQ:GILD) et le molnupiravir de Merck & Co., Inc (NYSE:MRK) « devraient agir contre Omicron ».

De plus, il semble que la demande de traitements par anticorps monoclonaux ait dépassé l’offre et que les régulateurs visent donc à limiter l’autorisation de certains traitements qui n’ont pas encore montré d’efficacité contre le nouveau variant.

Mouvement des prix

Lundi, l’action Regeneron s’est négociée presque à plat, clôturant à 621,48 dollars, tandis que le cours d’Eli Lilly a baissé de 1,1 % à 240,42 dollars.