Marchés internationaux, toute l’actu du 20 janvier 2022

Les contrats à terme sur actions américains en positif avant la publication des données sur les demandes de chômage.

Marchés internationaux, toute l’actu du 20 janvier 2022
3 min de lecture

Mouvements pré-ouverture

Les contrats à terme sur actions américaines se sont négociés à la hausse lors de la pré-ouverture, après que le Dow Jones a perdu environ 1 % au cours de la séance précédente. Les investisseurs attendent les résultats d’American Airlines Group Inc. (NASDAQ:AAL), Netflix, Inc. (NASDAQ:NFLX) et Union Pacific Corporation (NYSE:UNP).

Les données sur les demandes initiales de chômage pour la semaine dernière seront publiées à 8h30 (heure de l’Est). Les analystes s’attendent à ce qu’elles diminuent de 230 000 à 207 000 pour la semaine du 10 janvier. L’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie pour octobre est également attendu à 8h30 (heure de l’Est), tandis que les données sur les ventes de maisons existantes pour décembre seront divulguées à 10h (heure de l’Est).



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Les contrats à terme sur le Dow Jones Industrial Average ont bondi de 104 points à 35 014,00, tandis que ceux sur l’indice Standard & Poor’s 500 en ont gagné 17,50, atteignant 4 541,75. Les contrats à terme sur l’indice Nasdaq ont augmenté de 98.75 points à 15 132,25.

Les États-Unis ont enregistré le plus grand nombre de contaminations (69 808 350) et de décès (880 970) dus à la Covid-19 au monde. L’Inde a signalé un total d’au moins 38 218 770 cas confirmés, tandis qu’au Brésil ceux-ci dépassent 23 420 860.

Les prix du pétrole se négocient à la baisse, les contrats à terme sur le pétrole brut Brent ayant chuté de 1 %, atteignant 87,60 dollars le baril. Les contrats à terme sur le pétrole brut WTI ont aussi perdu 0,5%, s’élevant à 86,55 dollars le baril. Le rapport hebdomadaire de l’EIA sur les stocks de gaz naturel dans les entrepôts souterrains sera divulgué à 10h30 (heure de l’Est), tandis que celui sur les stocks de pétrole aux États-Unis sera publié à 11h (heure de l’Est).

Aperçu des marchés mondiaux

En général, les marchés européens ont enregistré une hausse aujourd’hui. L’indice STOXX Europe 600 a gagné 0,1 %, l’indice espagnol IBEX 35 0,3 % et le FTSE 100 de Londres 0,4 %. Le CAC 40 a glissé de 0,1 %, tandis que le DAX allemand a progressé de 0,2 %. L’inflation à la production en Allemagne s’est accélérée pour atteindre un nouveau record historique de 24,2 % en décembre contre 19,2 % le mois précédent.

Les marchés asiatiques, en revanche, affichent des résultats mitigés. L’indice japonais Nikkei a monté de 1,1 %, l’indice Hang Seng de Hong Kong a bondi de 3,42 %, tandis que l’indice composite chinois de Shanghai a perdu 0,09 %. L’indice australien S&P/ASX 200 et l’indice indien BSE Sensex ont enregistré respectivement de + 0,1 et – 1,6%. La Banque populaire de Chine a réduit ses taux directeurs pour les prêts aux entreprises et aux ménages. Le taux de chômage en Australie est tombé à 4,2 % en décembre contre 4,6 % en novembre. Les exportations du Japon ont bondi de 17,5 % en glissement annuel pour atteindre un niveau record de 7 881,43 milliards de yens en décembre, tandis que les importations ont flambé de 41,1 %, touchant 8 463,79 milliards de yens.

Les recommandations du courtier

Jefferies a déclassé l’action Ford Motor Company (NYSE:F) d’« acheter » à « garder », avec un objectif de cours de 25 dollars.

Le titre a baissé de 2,4 % à 21,91 dollars pendant la séance de pré-ouverture.

Flash infos

  • Alcoa Corporation (NYSE:AA) a publié des bénéfices meilleurs que prévu au quatrième trimestre.
  • Le PDG de Tesla Inc (NASDAQ:TSLA), Elon Musk, a été invité par les gouvernements d’au moins six États indiens à établir un partenariat visant à l’installation d’une usine dans le pays, a rapporté mercredi The Indian Express.
  • United Airlines Holdings, Inc. (NASDAQ:UAL) a remporté une perte plus faible que prévu au quatrième trimestre, tandis que les ventes ont dépassé les estimations.
  • Le PDG de The Walt Disney Co (NYSE:DIS), Bob Chapek, a vu sa rémunération passer à 32,5 millions de dollars, selon un document déposé mercredi auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis.