Wall Street rebondit après l’audition de Powell

La Bourse de New York s'est ressaisie mardi, rassurée par l'attitude résolue sur l'inflation mais optimiste sur l'économie américaine du président de la Fed devant le Sénat.

Wall Street rebondit après l’audition de Powell
3 min de lecture

Le fond négocié en Bourse SPDR S&P 500 ETF Trust (NYSE:SPY) a progressé de 0,2 % mardi, suite au témoignage de Jerome Powell lors de son audition de confirmation devant le comité sénatorial des banques pour un deuxième mandat à la tête de la Réserve fédérale.

Inflation et taux d’intérêt

Au cours de son audition, Powell a déclaré qu’un retour à la normale des conditions de la chaîne d’approvisionnement devrait aider à atténuer les pressions inflationnistes en 2022 ; cependant, la Fed est prête à mettre en œuvre des mesures agressives pour lutter contre l’inflation, le cas échéant.


« Si nous voyons l’inflation persister à des niveaux élevés plus longtemps que prévu, si nous devons augmenter davantage les taux d’intérêt au fil du temps, nous le ferons. Nous utiliserons nos outils pour empêcher l’inflation de s’enraciner », a-t-il affirmé.

« Nous savons qu’une inflation élevée fait payer un lourd tribut, notamment aux couches sociales les plus démunies, qui ne sont pas en mesure de faire face aux coûts plus élevés des produits de première nécessité, tels que la nourriture, les logements ou les transports ».

Powell a expliqué qu’une inflation élevée est le signe que l’économie américaine « n’a plus besoin ni ne veut » de politiques monétaires trop accommodantes, ajoutant que les priorités de la Fed sont passées de la maximisation de l’emploi à la stabilité des prix, l’objectif de ce deuxième mandat étant la maîtrise de l’inflation.

Cependant, le président est convaincu que l’ère des faibles taux d’intérêt n’a pas encore touché à sa fin : « Nous avons traversé et demeurerons probablement dans une ère de taux d’intérêt très bas ».

Les ventes d’actifs

Le compte rendu de la réunion de la Réserve fédérale de la mi-décembre, publié mercredi 5 janvier, avait effrayé les investisseurs, notamment en ce qui était la possibilité de réduire le bilan de la Fed à travers la vente d’actifs à un moment donné dans un proche avenir. Dans son intervention, Powell a fourni quelques éclaircissements à propos des plans de la Fed pour 2022.

« Nous allons mettre fin à nos achats d’actifs en mars, ce qui signifie que les taux augmenteront au cours de l’année ». « À un moment donné, peut-être plus tard cette année, nous commencerons à laisser le bilan s’écouler ; il ne faut pas s’inquiéter, car il ne s’agit que de la bonne voie vers la normalisation de la politique monétaire ».

L’opinion de Benzinga

La réduction de l’assouplissement quantitatif, les multiples hausses des taux d’intérêt et les ventes potentielles d’actifs sont beaucoup à digérer pour le marché en une seule année. Cependant, la séance de négociation positive de mardi suggère que les investisseurs sont plus préoccupés par l’évolution à long terme des taux d’intérêt, qui, selon Powell, restera relativement faible.