Bourse de Hong Kong, toute l’actu du 2 décembre 2021

Alibaba, JD.com , Baidu et Xpeng sombrent dans le rouge, alors que Li Auto remporte des gains.

Bourse de Hong Kong, toute l’actu du 2 décembre 2021
3 min de lecture

Les actions Alibaba Group Holding Limited (NYSE:BABA), JD.com Inc. (NASDAQ:JD), Baidu Inc. (NASDAQ:BIDU) et Xpeng Inc. (NYSE:XPEV) se sont négociées en négatif à Hong Kong ce jeudi 2 décembre, tandis que celle de Li Auto Inc. (NASDAQ:LI) a gagné du terrain. Tencent Holdings Inc. (OTC:TCEHY), en revanche, est resté dans l’impasse.

Que se passe-t-il ?

Les cours des deux géants chinois du commerce en ligne, Alibaba et JD.com, ont baissé respectivement de 3,3 % à 121,50 HKD et de 0,5 % à 339,60 HKD, en raison des inquiétudes générées par la répression de Pékin à l’égard des entreprises cotées à l’étranger.


En effet, le dragon rouge vise à interdire aux sociétés locales l’introduction sur d’autres marchés à travers des entités à détenteurs de droits variables (EDDV), a rapporté Bloomberg.

Le titre de la société de technologie Baidu a glissé de 0,9% à 146,40 HKD, tandis que celui de sa rivale, Tencent, a demeuré stable à 469,40 HKD.

Le constructeur de véhicules électriques Xpeng a chuté de 4,3 % à 208,60 HKD. Li Auto, au contraire, a gagné 0,7 %, atteignant à 143,30 HKD, après l’annonce que les livraisons en novembre ont presque triplé, touchant un nouveau record.

L’indice de référence Hang Seng de Hong Kong a rebondi après une ouverture faible, pour s’établir sur des niveau plus stables au moment de la rédaction de cet article. Mercredi, il avait a clôturé en hausse de près de 0,8 %.

Pourquoi ?

L’indice Hang Seng a réduit ses gains après l’optimisme initial concernant la réouverture très attendue de la frontière avec la Chine continentale.

Les autorités de Hong Kong devraient dévoiler jeudi un nouveau protocole sanitaire permettant aux voyageurs du centre financier de traverser la frontière vers la province du Guangdong et Macao sans devoir observer la quarantaine, informe le South China Morning Post.

Les titres des casinos se sont effondrés davantage face aux restrictions imposées par les autorités de Macao.

Après la reprise des négociations, l’action Suncity Group Holdings Limited a plongé de plus de 20 %, malgré les assurances que les voyages aux frais de la princesse à Macao était gérés par une société détenue à 100 % par son ancien président Alvin Chau, et non pas par le groupe. .

En ce qui est du secteur de l’immobilier, il est peu probable que le promoteur chinois Kaisa Group Holdings Ltd obtienne l’autorisation des créancier à reporter la date d’échéance d’une obligation de 400 millions de dollars due la semaine prochaine, révèle Reuters, citant des analystes.

L’action du fournisseur de matériel de jeu Razer Inc. (OTC: RAZFF) est tombée de plus de 7 % à Hong Kong après qu’un consortium comprenant le cofondateur de la société, Tan Min-Liang, a proposé de privatiser l’entreprise pour 10,79 milliards de HKD (1,38 milliard de dollars) .

Mercredi 1er décembre, la plupart des titres chinois ont sombré dans le rouge sur les échanges américains, alors que les principales moyennes aux États-Unis ont terminé la journée en forte baisse Le Centres pour le contrôle et la prévention des maladies a confirmé le premier cas de Covid-19 causé par le nouveau variant Omicron aux États-Unis.

L’action Alibaba a perdu presque 4 %, alors que celle de Nio a reculé de 2,1 %.