Apple : la demande d’iPhone 13 s’affaiblit avant les vacances de Noël

La marque à la pomme avait déjà réduit sa production en octobre, face aux contraintes de la chaîne d’approvisionnement.

Apple : la demande d’iPhone 13 s’affaiblit avant les vacances de Noël
2 min de lecture

Apple Inc. (NASDAQ:AAPL) a fait savoir à ses fournisseurs que la demande pour son iPhone 13 faiblissait, a rapporté mercredi l’agence Bloomberg, mentionnant des sources.

Ce qui s’est passé

L’annonce d’Apple signale que les consommateurs ont décidé de ne pas tenter d’acheter des iPhones difficiles à repérer en raison de pénuries et de retards de livraison, explique l’article.


Pourquoi cela est important

La nouvelle de la baisse de la demande d’iPhone survient alors qu’Apple continue de faire face aux défis de la chaîne d’approvisionnement; au milieu de la pénurie de puces.

En octobre, la marque à la pomme avait réduit son objectif de production d’iPhone 13 de 10 millions d’unités pour l’année en cours, après que les fournisseurs de la société, Broadcom Inc. (NASDAQ:AVGO) et Texas Instruments Inc. (NASDAQ:TXN), rencontraient des difficultés dans la livraison de composants.

De plus, Apple aurait considérablement réduit sa production de tablettes iPad, afin de consacrer davantage de composants à son prduit phare.

Le géant de la tech avait pour objectif de combler le déficit l’année prochaine, en espérant une amélioration des approvisionnements, mais la société dirigée par Tim Cook a maintenant informé les fournisseurs que beaucoup de commandes ne verront pas le jour, selon Bloomberg.

L’iPhone est le produit phare d’Apple, dont il a représenté plus de 46 % des 83,4 milliards de dollars de revenus au cours du dernier quatrième trimestre.

L’analyste de Wedbush, Daniel Ives, a estimé que la société californienne vendrait environ 40 millions d’iPhones entre le week-end du Black Friday et Noël, ce qui constituerait un « rythme record », malgré la pénurie de puces.

Mouvement des prix

Mercredi, le cours de l’action Apple a baissé de 0,3 % à 164,77 dollars, sauf rebondir de 0,8 % à 166 dollars lors de la séance après-clôture.