Nazarbayev a proposé la création d’une nouvelle plateforme de dialogue économique en Eurasie

4 min de lecture

NUR-SULTAN, Kazakhstan, 30 novembre 2021 /PRNewswire/ — Un certain nombre d’initiatives importantes ont été proposées par le premier président du Kazakhstan Nursultan Nazarbayev lors de la session plénière du Astana Club dans la capitale du Kazakhstan.

The plenary session of the VI Astana Club meeting

Selon M. Nazarbayev, dans un contexte de tensions accrues entre les principaux acteurs géopolitiques que sont les États-Unis et la Chine, de guerres commerciales et de sanctions incessantes, et de la menace imminente d’une nouvelle guerre froide mondiale, de nouveaux formats de dialogue et de coopération sont de plus en plus nécessaires en Eurasie.


Il devient particulièrement important de développer des contacts directs entre l’Union économique eurasienne, l’Union européenne, l’Organisation de coopération de Shanghai et l’Organisation des États turcs récemment créée.

À cet égard, M. Nazarbayev a proposé la création d’un nouveau forum économique quadrilatéral de la « Grande Eurasie ».

Le Kazakhstan est prêt à accueillir ce forum, si cette initiative est soutenue par toutes les parties concernées.

Le Astana Club a accueilli cette année plus de 50 orateurs de renom, dont d’anciens chefs d’État et de gouvernement, des responsables de groupes de réflexion et d’organisations internationales, des chefs d’entreprise et des médias mondiaux.

Parmi eux, Jose Manuel Barroso, président de la Commission européenne (2004-2014), président du conseil d’administration de GAVI Alliance ; Ban Ki-moon, ancien secrétaire général des Nations unies ; Jacob Frenkel, président de l’Institut Frenkel-Zuckerman pour l’économie mondiale, président de JP Morgan Chase International (2009-2020) ; Kevin Rudd, président de l’Asia Society Policy Institute, ancien Premier ministre australien ; Abdullah Gül, président de la Turquie (2007-2014) ; Hamid Karzai, président de l’Afghanistan (2004-2014) ; Lisa Curtis, assistante adjointe du président et directrice principale du NSC pour l’Asie du Sud et l’Asie centrale (2017-2021), et bien d’autres.

Pendant 3 jours, 14 sessions du Club se sont tenues, consacrées aux sujets suivants : la crise pandémique, la confrontation géopolitique et technologique entre les États-Unis et la Chine, l’avenir de l’Afghanistan, l’agenda climatique, ainsi que le rôle du Kazakhstan et de l’Asie centrale sur la scène régionale et mondiale.

La confrontation entre les États-Unis et la Chine et son impact potentiel sur l’architecture future du système international ont été au centre des préoccupations des participants à la réunion. Comme l’a fait remarquer Kevin Rudd, le conflit entre les États-Unis et la Chine a grand besoin de mécanismes de gestion efficaces.

En ce qui concerne l’avenir de l’Afghanistan, Hamid Karzai déclare que le pays est confronté à une crise humanitaire sans précédent et a besoin d’urgence de l’aide internationale.

Parallèlement, Jacob Frenkel a déclaré que la hausse du taux d’inflation est l’un des principaux défis à la reprise économique mondiale et nécessite l’élaboration de mesures consolidées conjointes par la communauté internationale.

La première réunion du Astana Club s’est tenue en 2015. Au fil des années de rencontres annuelles, plus de 200 orateurs éminents provenant de 40 pays du monde ont participé aux travaux du Club.

Au cours de son histoire, le Astana Club a accueilli des dirigeants politiques et des experts de premier plan tels que le fondateur de Stratfor,George Friedman, ainsi que les anciens Premiers ministres de Turquie et d’Espagne : Ahmet Davutoglu et José Luis Rodríguez Zapatero, le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif, le célèbre analyste stratégique Edward Luttwak, le directeur de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) Dan Smith, et bien d’autres.

Cette année, la réunion du Astana Club s’est tenue dans la seconde moitié du mois de novembre, dans la capitale du Kazakhstan, Nur-Sultan, sous le thème : Vision du nouveau monde : Post-pandémie et au-delà. L’événement annuel est organisé par l’Institut de l’économie et des politiques mondiales (IWEP) et la Fondation Nursultan Nazarbayev.

Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1697956/VI_Astana_Club_meeting.jpg

 

Nursultan Nazarbayev Foundation Logo

 

Astana Club Logo

 

IWEP Logo