Bourse de Hong Kong, toute l’actu du 16 novembre 2021

Alibaba, Baidu et Tencent dans le vert, alors que l’attention des investisseurs se concentrent sur le sommet sino-américain.

Bourse de Hong Kong, toute l’actu du 16 novembre 2021
2 min de lecture

Les actions Alibaba Group Holding Limited (NYSE:BABA), Baidu Inc. (NASDAQ:BIDU), Tencent Holdings Inc. (OTC:TCEHY), JD.Com Inc. (NASDAQ:JD) et Li Auto Inc. (NASDAQ:LI) se sont négociées à la hausse à Hong Kong aujourd’hui, tandis que celle de Xpeng Inc. (NYSE:XPEV) a perdu du terrain.

Que se passe-t-il ?

Les cours des deux géants chinois du commerce en ligne, Alibaba et JD.com, ont progressé respectivement de 1,8 % à 164,40 HKD et de 0,4 % à 337 HKD, alors que le titre de la société de technologie Baidu a monté de 0,6 % à 167,50 HKD.


Le prix de la tech Tencent Holdings a remporté + 1,7 %, touchant 500 HKD.

Les titres des deux constructeurs de véhicules électriques Xpeng et Li Auto ont évolué de manière opposée, le premier ayant reculé de 0,6 % à 189,60 HKD, tandis que le second a gagné 0,3 %, atteignant 119,30 HKD.

L’indice de référence Hang Seng de Hong Kong a ouvert en positif et, au moment de la rédaction de cet article, il avait progressé davantage de 1,1 %, après avoir clôturé en hausse de près de 0,3 % lundi 15 novembre, remportant ainsi des gains pour la cinquième session consécutive.

Pourquoi ?

L’indice Hang Seng a progressé alors que l’attention des investisseurs se concentre sur la téléconférence entre le président des États-Unis Joe Biden et le chef du gouvernement chinois Xi Jinping, qui aura lieu plus tard dans la journée.

Le sommet Biden-Xi – le tout premier face à face entre les deux depuis l’entrée de Biden à la Maison Blanche – vise à réduire les tensions entre les deux plus grandes économies du monde.

L’optimisme que les décideurs chinois vont assouplir la répression réglementaire sur le secteur immobilier en difficulté a également stimulé le sentiment.

Les promoteurs immobiliers d’État, dont China Merchants Shekou Industrial Zone Holdings Co. et Poly Developments & Holdings Group Co., ont reçu l’autorisation de vendre 8,6 milliards de yuans (1,3 milliard de dollars) d’obligations locales cette semaine, a rapporté Bloomberg.

Entre-temps, le président du promoteur immobilier très endetté China Evergrande Group (OTC:EGRNY), Hui Ka Yan, a débloqué part de ses actifs de luxe personnels pour aider la société à honorer les obligations financières à l’égard de ses créanciers, a révélé Reuters, citant les dossiers, ainsi qu’une source.

Lundi 15 novembre, les titres des sociétés chinoises ont clôturé généralement dans le rouge sur la cote américaine, alors que les indices principaux ont terminé la journée sans éclat.

L’action Alibaba a perdu presque 0,2 %, alors que celle de Nio a plongé de 4,9 %.