Disney : « vers le métavers et au delà ! »

Le PDG du géant du divertissement vante l'histoire de la société en tant que « pionnière de la technologie ». 

Disney : « vers le métavers et au delà ! »
2 min de lecture

Walt Disney Co (NYSE:DIS) prépare le terrain pour se lancer dans le métavers, alors que les spéculations autour des écosystèmes virtuels augmentent.

Ce qui s’est passé

Le PDG de Disney, Bob Chapek, a évoqué quelques-unes des « premières conquêtes » de l’entreprise lors de la téléconférence sur les résultats financiers du quatrième trimestre, allant de « Steamboat Willie », le premier dessin animé à avoir bénéficié d’une bande sonore synchronisée dès sa sortie, aux records de téléchargement de contenus sur l’iPod d’Apple Inc (NASDAQ:AAPL).


« The Walt Disney Company est une pionnière de longue date dans l’utilisation de la technologie pour améliorer l’expérience de divertissement », a déclaré le manager, ajoutant – en ce qui est du métavers – que « nos efforts à ce jour ne sont qu’un prologue au moment où nous pourrons connecter encore plus étroitement les mondes physique et numérique, permettant une narration sans frontières dans un métavers signé Disney ».

Pourquoi cela est important

Fin octobre le géant des réseaux sociaux Facebook Inc (NASDAQ:FB) a changé son nom en « Meta », faisant ainsi un clin d’œil au métavers.

La décision de Facebook a intensifié les rumeurs autour de la dernière frontière du digital avec des colosses comme Nike Inc (NYSE:NKE) et Microsoft Inc (NASDAQ:MSFT) prêts à prendre le train en marche.

L’année dernière, Tilak Mandadi, ancien vice-président exécutif du digital chez Disney, avait écrit dans un article publié sur LinkedIn :« nous sommes très enthousiastes à la perspective d’offrir des expériences de parc connectées qui transcendent la barrière physique et numérique, ouvrant ainsi de nouveaux niveaux de narration ».

Mandadi a défini les expériences de métavers des « pérennes », soulignant que les clients pourront en bénéficier à l’intérieur et à l’extérieur des parcs, grâce à des technologies telles que la vision par ordinateur, la compréhension du langage naturel, la réalité augmentée, l’intelligence artificielle et l’Internet des objets.

Mercredi 10 novembre, Disney a affiché un chiffre d’affaires de 18,53 milliards de dollars au quatrième trimestre, en hausse de 26 % par rapport à la même période en 2020, accompagné de 118,1 millions de nouveaux abonnés Disney+, soit 73,7 millions de plus que l’année dernière. Le revenu moyen par client de la plateforme de streaming est tombé à 4,12 dollars, enregistrant – 9 % en glissement annuel.

Mouvement des prix

Mercredi, le cours de l’action Disney a reculé de 0,4 % à 174,45 dollars, pour plonger davantage de près de 4,6 % à 166,50 dollars lors de la séance après-clôture.