Bourse de Hong Kong, toute l’actu du 10 novembre 2021

Alibaba, Baidu, JD.com, Xpeng et Li Auto en négatif, alors que les données d'inflation en Chine font craindre un ralentissement économique.

Bourse de Hong Kong, toute l’actu du 10 novembre 2021
3 min de lecture

Les actions Alibaba Group Holding Limited (NYSE:BABA), Baidu Inc. (NASDAQ:BIDU), JD.com Inc. (NASDAQ:JD), Li Auto Inc. (NASDAQ:LI) et Xpeng Inc. (NYSE:XPEV) ont perdu du terrain à Hong Kong mercredi 10 novembre, tandis que celle de Tencent Holdings Inc. (OTC:TCEHY) s’est négociée à la hausse.

Que se passe-t-il ?

Le cours des deux géants chinois du commerce en ligne, Alibaba et JD.com, a reculé respectivement de 0,5 % à 156,40 HKD et de 0,4 % à 156,80 HKD, alors que celui de la société de technologie Baidu a perdu 1,5 %, touchant 297,20 HKD.


L’action Tencent, en revanche, a gagné 2,1 %, atteignant 473,80 HKD avant la publication des résultats financiers au troisième trimestre, fixée plus tard dans la journée.

Les titres des deux constructeurs de véhicules électriques Xpeng et Li Auto ont plongé 9,2 % à 112,70 HKD et de 8,6 % à 168,60 HKD, entraînes par l’effondrement de Tesla Inc. (NASDAQ:TSLA) aux États-Unis pendant la nuit. La startup chinoise de véhicules électriques Nio Inc. (NYSE:NIO) a publié mardi 9 novembre des résultats supérieurs aux attentes au troisième trimestre.

L’indice de référence Hang Seng de Hong Kong a ouvert en baisse aujourd’hui et, au moment de la rédaction de cet article, il avait reculé davantage de 1,2 %, contre une clôture en hausse de 0,2 % lors de la séance précédente.

Pourquoi ?

L’indice Hang Seng perd du terrain depuis que les données d’inflation en Chine ont atténué les attentes d’assouplissement règlementaire, attisant par contre les inquiétudes concernant un ralentissement de l’économie locale.

L’indice des prix à la production (IPP) a bondi de 13,5 % en octobre par rapport à l’année précédente, augmentant au rythme le plus rapide en 26 ans, tandis que l’indice des prix à la consommation (IPC) accélérant à 1,5 %, selon Reuters.

Les craintes générées par les difficultés du secteur immobilier chinois sont toujours présentes auprès des investisseurs. L’action de la société immobilière chinoise Fantasia Holdings Group Co. a plongé de plus de 36 % à la réouverture des négociations, après un suspension de plus d’un mois.

Fantasia Holdings a déclaré dans un dossier réglementaire qu’elle n’a pas été en mesure d’honorer une obligation financière de 206 millions de dollars due début octobre, prévenant les créanciers qu’il n’y a aucune garantie qu’elle réussira à rembourser les bons à venir.

Le promoteur immobilier lourdement endetté China Evergrande Group (OTC:EGRNY) devrait effectuer mercredi un paiement d’obligations en souffrance de 148 millions de dollars, a rapporté Reuters.

Lundi 8 novembre, les titres des sociétés chinoises avaient clôturé généralement dans le vert sur la cote américaine, alors que les indices principaux avaient atteint des niveaux records. L’action Alibaba a reculé de presque 1,2 %, alors que celle de Nio est tombée de 5,9 %.