Bourse de Hong Kong, toute l’actu du 5 novembre 2021

Alibaba et JD.com perdent du terrain alors que la nouvelle vague de Covid-19 en Chine et les inquiétudes liées à la crise de la liquidité font des ravages. Xpeng et Li Auto remportent de gros gains.

Bourse de Hong Kong, toute l’actu du 5 novembre 2021
2 min de lecture

Les actions Alibaba Group Holding Limited (NYSE:BABA), JD.com Inc. (NASDAQ:JD), Baidu Inc. (NASDAQ:BIDU) et Tencent Holdings Inc. (OTC:TCEHY) se sont négociées à la baisse aujourd’hui à Hong Kong, tandis que celle de Li Auto Inc. (NASDAQ:LI) et Xpeng Inc. (NYSE:XPEV) sont restées dans le vert.

Que se passe-t-il ?

Le cours des deux géants chinois du commerce en ligne, Alibaba et JD.com, a reculé de 2,8 %, respectivement à 160,90 et 314,60 HKD, alors que celui de la société de technologie Baidu a perdu 1,3 %, atteignant 159,90 HKD.


Le prix de la tech Tencent Holdings Inc. (OTC:TCEHY) a baissé de 2,1 % à 470,80 HKD.

En revanche, les titres des deux constructeurs de véhicules électriques, Xpeng et Li Auto, ont avancé respectivement de 3,4 % à 127,10 HKD et de 0,5 % à 189,60 HKD.

L’indice de référence Hang Seng de Hong Kong a ouvert en négatif et, au moment de la rédaction de cet article, il avait reculé davantage de 1 %, L’indice avait mis fin a sept journées consécutives de défaites, clôturant en hausse de 0,8 % jeudi 4 novembre.

Pourquoi ?

La régression de l’indice Hang Seng est due principalement aux inquiétudes concernant la crise de liquidité du secteur immobilier chinois, qui continue d’empirer, ainsi que la diffusion du variant delta du coronavirus, qui ravage le continent.

Kaisa Group Holdings Ltd et certaines de ses filiales ont suspendu la cotation à Hong Kong, après que le promoteur immobilier basé à Shenzhen avait révélé que l’une de ses filiales n’avait pas honoré un remboursement, a rapporté Bloomberg.

Kaisa est le deuxième acteur du panorama immobilier chinois – après China Evergrande Group (OTC:EGRNY) – en termes de dette internationale proche à l’échéance en 2022, selon Reuters.

Entre-temps, les créanciers d’Evergrande gardent un œil sur le yacht, les avions et les villas du fondateur de la société, Hui Ka Yan, après que les régulateurs chinois ont exhorté le milliardaire à utiliser sa fortune personnelle pour atténuer la crise de la dette du promoteur immobilier, ajouté Bloomberg.

Les titres chinois ont clôturé de manière mitigée dans les échanges américains, suivant la tendance des principales moyennes.

L’action Alibaba a perdu 0,9 %, alors que celle de Nio a monté de 3,9 %.