Le premier réseau transnational de panneaux solaires au monde, GGI-OSOWOG, est lancé à Glasgow

6 min de lecture

Ce programme, mené par l’Inde et le Royaume-Uni, vise à connecter 140 pays à une alimentation en énergie verte et renouvelable 24 heures sur 24

GLASGOW, Écosse, 4 novembre 2021 /PRNewswire/ — L’Alliance solaire internationale (ISA), la présidence indienne de l’ISA et la présidence britannique de la COP ont dévoilé aujourd’hui les plans du premier réseau transnational de réseaux d’énergie solaire, connu sous le nom de Green Grids Initiative – One Sun One World One Grid (GGI-OSOWOG), lors de la conférence climatique COP26 à Glasgow.


ISA Logo

L’annonce s’est accompagnée de la déclaration One Sun, approuvée par 80 pays membres de l’ISA, qui stipule que « la réalisation de la vision One Sun One World One Grid grâce à des réseaux verts interconnectés peut être transformatrice, en nous permettant à tous d’atteindre les objectifs de l’Accord de Paris visant à prévenir un changement climatique dangereux, d’accélérer la transition vers une énergie propre et de réaliser les Objectifs de développement durable. Ces efforts peuvent stimuler les investissements verts et créer des millions de bons emplois. En partageant l’énergie du soleil, nous pouvons contribuer à construire un monde plus pacifique et plus prospère. »

Le projet, dirigé par les gouvernements indien et britannique et mis en œuvre par l’ISA, en partenariat avec le groupe de la Banque mondiale, vise à exploiter l’énergie solaire partout où le soleil brille, en veillant à ce que l’électricité produite soit acheminée vers les zones qui en ont le plus besoin. Le GGI-OSOWOG rassemblera une coalition mondiale de gouvernements nationaux, d’organisations financières et techniques internationales, de législateurs, d’opérateurs de réseaux électriques et de leaders du savoir afin d’accélérer la construction des nouvelles infrastructures nécessaires à un monde alimenté par des énergies propres. Ce faisant, le projet vise à réduire la dépendance à l’égard des énergies non renouvelables telles que le charbon en leur permettant d’acheter de l’énergie solaire abordable dans d’autres pays.

En tant que principale agence chargée de diriger et d’exécuter le projet, l’ISA a pour objectif de contribuer à la mobilisation de 1 000 milliards de dollars américains de financement d’ici 2030 pour aider les pays en développement à étendre leurs réseaux d’énergie solaire afin de répondre à leurs besoins en matière d’accès à l’énergie, de sécurité énergétique et de transition énergétique. L’initiative est largement considérée comme une avancée importante et audacieuse sur la feuille de route de l’ISA pour la transition vers l’énergie solaire et contribuera à concrétiser sa vision d’un avenir énergétique solaire.

S’exprimant aujourd’hui à l’occasion de cet événement, le Premier ministre indien, M. Narendra Modi, a déclaré : « One Sun, One World & One Grid permettra non seulement de réduire les besoins de stockage mais aussi d’améliorer la viabilité des projets solaires. Cette initiative créative permettra non seulement de réduire l’empreinte carbone et le coût énergétique, mais aussi d’ouvrir une nouvelle voie de coopération entre différents pays et régions.

« L’initiative One Sun One World One Grid and Green Grids est une idée qui a mûri. Si le monde doit passer à un avenir propre et vert, ces réseaux transnationaux interconnectés seront des solutions essentielles. Je félicite l’Alliance solaire internationale et la présidence britannique de la COP de l’avoir rapproché de sa mise en œuvre. »

L’événement a également été marqué par un discours du Rt Hon’ble le Premier ministre Boris Johnson du Royaume-Uni, qui a déclaré : « Ce que nous voulons… c’est prendre ces inventions, ces percées, et leur apporter le financement et le soutien dont elles ont besoin pour s’assurer qu’elles sont diffusées dans le monde entier. »

Le président Biden a soutenu l’initiative GGI-OSOWOG dans son discours lors de l’événement de lancement en disant : « Nous devons mettre à l’échelle les technologies propres qui sont déjà disponibles commercialement et compétitives en termes de coûts, comme l’énergie éolienne et solaire. »

À la suite de cette annonce, le directeur général de l’ISA, le Dr Ajay Mathur, a fait remarquer : « Ce réseau a le potentiel d’être une merveille d’ingénierie moderne et un catalyseur pour atténuer efficacement le changement climatique au cours de la prochaine décennie. La déclaration One Sun, c’est le multilatéralisme en action, avec des dirigeants du monde entier qui s’unissent pour mener un changement durable et impactant pour une planète plus propre et une économie plus verte.

« Grâce à la puissance du solaire et d’autres énergies renouvelables, et à nos efforts collectifs, nous pensons que nous pouvons construire et réaliser une reprise verte, en effectuant une transition des combustibles fossiles vers un avenir solaire et en ouvrant des approvisionnements en électricité renouvelable et abordable à des marchés qui ont été historiquement mal desservis. »

Dans le cadre des plans publiés aujourd’hui, l’ISA entend promouvoir un réseau de réseaux verts interconnectés dans les années à venir. Dans le cadre de sa première phase, le projet favorisera l’interconnexion entre le Moyen-Orient, l’Asie du Sud et l’Asie du Sud-Est. La deuxième se concentrera sur les pools énergétiques africains, tandis que la troisième portera sur les interconnexions des réseaux verts mondiaux.

Le concept de réseau mondial a été annoncé pour la première fois par le Premier ministre indien Narendra Modi en octobre 2018 lors de la première assemblée de l’ISA. En mai 2021, le Royaume-Uni a promis un soutien technique, financier et de recherche au projet OSOWOG.

À propos de l’Alliance solaire internationale 

L’Alliance solaire internationale (ASI), lancée lors de la COP21 à Paris, a récemment élargi son champ d’adhésion à tous les États membres des Nations unies. Il y a 90 signataires et 193 membres potentiels. L’ISA offre une plateforme de coopération dédiée, à travers laquelle la communauté mondiale, y compris les gouvernements, les organisations bilatérales et multilatérales, les entreprises, l’industrie et d’autres parties prenantes, peuvent contribuer à atteindre l’objectif commun d’accroître l’utilisation et la qualité de l’énergie solaire pour répondre aux besoins énergétiques des futurs pays membres de l’ISA d’une manière sûre, pratique, abordable, équitable et durable.

OSOWOG Logo