Apple réduit la production d’iPad pour consacrer les puces à l’iPhone 13

Forcé par des pénuries de semi-conducteurs, le géant de la tech aurait choisi de sacrifier sa tablette en faveur de son produit phare.

Apple réduit la production d’iPad pour consacrer les puces à l’iPhone 13
2 min de lecture

Apple Inc (NASDAQ:AAPL) aurait considérablement réduit sa production de tablettes iPad afin de consacrer davantage de composants à la production d’iPhone.

Ce qui s’est passé

Dans un article publié sur son site internet, le Nikkei Asia indique que la production de l’iPad a été réduite de moitié au cours des deux derniers mois par rapport au volume initial prévu.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Par ailleurs, des composants initialement alloués à la production de modèles plus anciens de l’iPhone ont aussi été redirigés vers la production de l’iPhone 13, ajoute le journal japonais, citant des sources non identifiées.

Les deux appareils partagent un certain nombre de composants, notamment des puces centrales et périphériques et, selon le Nikkei, cela permet au géant de Cupertino, de déplacer les fournitures d’une ligne de production à l’autre.

Pourquoi cela est important

La décision d’Apple de consacrer plus de composants à l’iPhone en réduisant la production d’iPad est un signe que la crise des semi-conducteurs frappe l’entreprise dirigée par Tim Cook plus durement que ce qui avait été avoué en précédence.

Le fabricant d’iPhone aurait accordé la priorité à la sortie de l’iPhone 13, car l’entreprise s’attend à une demande plus robuste pour le nouveau modèle de son produit phare par rapport à l’iPad sur les marchés occidentaux, alors que ceux-ci commencent à se redresser, malgré la menace du coronavirus soit toujours présente. En effet, l’Europe et l’Amérique du Nord représentent 66 % du chiffre d’affaires du géant de la tech.

« Les écosystèmes les plus importants et les plus critiques d’Apple concernent tous les modèles d’iPhone, le produit emblématique de la société. En outre, les iPad n’ont pas cette forte saisonnalité, alors que les iPhone sont toujours lancés en automne », a déclaré Brady Wang, analyste chez Counterpoint Research.

La semaine dernière, Apple a déclaré un chiffre d’affaires de 83,4 milliards de dollars, manquant un consensus de 84,55 milliards de dollars, car la pénurie de semi-conducteurs a eu des conséquences néfastes sur les performances de l’entreprise.

L’analyste de Wedbush Daniel Ives a remarqué que « quand l’orage s’abat sur la chaîne d’approvisionnement », tous les secteurs en sont impactés et Apple n’était pas plus à l’abri que d’autres. Cependant, Ives affirme que ces contraintes ne sont que temporaires.

Mouvement des prix

Lundi, le cours de l’action Apple a baissé de presque 0,6 % à 148,96 dollars, perdant encore 0,35 % lors de la séance après-clôture.