Une nouvelle recherche au Kosovo met en évidence le lien entre la mauvaise vision des enfants et l’apprentissage et le développement

3 min de lecture

Une étude souligne le lien entre une mauvaise vision non corrigée et le potentiel des enfants

DALLAS, 4 octobre 2021 /PRNewswire/ — Une nouvelle étude, une collaboration entre le Vision Impact Institute, l’EdGuard Institute, et le fonds d’impact social Vision for Life™ d’ESSILOR, offre un nouvel aperçu de la corrélation entre la mauvaise vision non corrigée et les capacités fonctionnelles, d’apprentissage et comportementales des enfants.


Vision Impact Institute logo (PRNewsfoto/Vision Impact Institute)

L’étude, la première du genre menée dans les écoles du Kosovo, suggère qu’un enfant sur trois a déclaré avoir des difficultés à voir le tableau dans sa classe. Les résultats montrent également que les enfants ayant une mauvaise vision ont un risque plus élevé de développer des symptômes incapacitants que les enfants ayant une bonne vision. Ces enfants :

  • Signalent souvent des maux de tête et des troubles oculaires (fatigue, démangeaisons, les yeux qui brûlent) et modifient leur comportement physique lors de l’apprentissage : plisser les yeux, se rapprocher du livre, se reposer sur son poignet ou s’asseoir dans le premier bureau.
  • Voient leur capacité d’apprentissage (lire, écrire, faire ses devoirs) affectée plus souvent que les enfants ayant une bonne vision, et rencontrent plus de difficultés à faire du sport.
  • Se sentent mal à l’aise lorsqu’ils jouent avec les autres et frustrés lorsque la mauvaise vue entrave la réalisation des devoirs.

« Cette recherche est un effort de collaboration important, car elle aborde non seulement les problèmes que les enfants malvoyants éprouvent lors de l’apprentissage, mais aussi l’impact psychosocial qui affecte la façon dont les enfants apprennent à interagir avec leurs pairs et leur environnement », explique Eva Lazuka-Nicoulaud, directrice, Europe et Afrique.

« Les résultats de base montrent la nécessité d’élaborer une feuille de route durable et d’introduire des politiques pour garantir que chaque enfant a accès à des services universels de soins oculaires », a déclaré Kristan Gross, directrice exécutive mondiale. « Tous les intervenants, les parents, les enseignants et les professionnels de la vue ont un rôle à jouer dans la création d’une base pour un avenir sain et productif pour les enfants. »

À propos du Vision Impact Institute
La mission du Vision Impact Institute est de mener des actions de sensibilisation sur l’importance de la correction et la protection de la vue afin de faire de la bonne vue une priorité internationale. Son conseil consultatif comprend quatre experts internationaux indépendants : Pr. Clare Gilbert (Royaume-Uni), M. Allyala Nandakumar (États-Unis), Dr Serge Resnikoff (Suisse) et Dr Wang Wei (Chine).

Le Vision Impact Institute est une organisation à but non lucratif enregistrée sous le statut 501(c)(3), qui bénéficie du soutien du fonds Vision for Life d’Essilor, le leader mondial de l’optique ophtalmique. Le Vision Impact Institute héberge une base de données unique d’outils de recherche et de sensibilisation sur visionimpactinstitute.org .

Contact :

Kristan Gross
Directrice exécutive mondiale
kristan.gross@visionimpactinstitute.org