Les experts d’Open Europe recherchent une coopération avec la Russie

4 min de lecture

RIGA, Lettonie, 4 octobre 2021 /PRNewswire/ — Le club d’experts « Open Europe » a organisé une discussion en ligne intitulée « Dialogue européen : Nouveau Format » (European Dialogue: New Format) pour parler des relations entre l’UE et la Russie. Le club d’experts a été fondé par Ruslan Pankratov, leader du parti politique letton « Rīcības » (« Action »), afin de donner la parole aux politiciens, diplomates et universitaires et de partager les résultats avec les institutions européennes. Ces derniers temps, de nombreux Européens ont été soumis à un stress et à une pression liés à la pandémie et à la récession économique, tandis que les nouvelles sanctions et la diffusion active de la propagande dans les médias visant leur voisin de l’Est, ainsi que la militarisation qui en découle, surtout dans les États baltes où la population russophone représente un pourcentage important, ajoutent des défis à l’UE.

Open Europe expert club

Des experts de Belgique, d’Italie, de Lituanie, du Portugal et de Lettonie ont participé à l’événement. Ruslan Pankratov a commencé par souligner les difficultés auxquelles les minorités russophones sont confrontées dans les États baltes, en mentionnant la liste des droits dont elles sont privées, qui comporte 82 points. La militarisation en cours et la fuite des cerveaux ne sont pas encouragées à être évoquées dans l’espace public, car la nouvelle législation promeut des politiques officielles et des « vérités » controversées, qui ne sont pas partagées par de nombreux citoyens, et est appliquée par des mécanismes de censure.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Edikas Jageayvichus, membre du conseil d’administration du Front socialiste de Lituanie, a ajouté quelques inquiétudes concernant la liberté d’expression en Lituanie, parlant de personnalités politiques et de citoyens interrogés et même arrêtés pour leurs opinions politiques et pour avoir fait des affaires avec la Russie.

Fernando Cabrita, écrivain, journaliste, avocat et expert de la Cour pénale internationale a expliqué que les populations de l’UE et de la Russie sont affectées négativement par la mentalité de guerre froide et les mythes diffusés dans les médias. Il a suggéré de bâtir des ponts par le biais de la diplomatie interpersonnelle et d’encourager les liens culturels.

Grégoire Tolsloy, membre honoraire de la Fondation Pierre le Grand, descendant direct du célèbre auteur de « Guerre et paix », Léon Tolstoï, a fait part de ses impressions sur la sensibilisation à la Russie à Bruxelles. Il a déclaré qu’il s’attendait à ce que les diplomates européens aient une connaissance plus approfondie de la Russie, ce qui aurait pu rendre le dialogue officiel plus efficace, et a suggéré de rétablir les échanges de fonctionnaires et les visites d’étude pour améliorer la compréhension mutuelle.

Le professeur Roberto de Primis, diplomate italien, représentant de la Belgique à l’ONU, a désigné la taxe carbone comme une question susceptible de mettre à mal les relations de l’UE avec la Russie à l’avenir, plus encore que les sanctions. Les nouvelles lois qui entreront en vigueur en 2026 impliqueront des changements majeurs dans la structure de l’économie, de nouvelles règles et réglementations pour les principales industries (énergie, agriculture, métallurgie et production). Voici les domaines qui pourraient servir de base à la coopération : le changement climatique et la collaboration pour la paix, la sécurité et le développement du continent africain. « La Russie représente toujours un dilemme pour les pays européens. D’un côté, l’UE souhaite avoir un partenariat stratégique avec son voisin, de l’autre, il reste beaucoup d’héritage de la guerre froide et l’influence des États-Unis qui ne permettraient pas de construire un avenir ensemble », a conclu Roberto.

Les experts ont l’intention de poursuivre ces discussions sous ce format et de partager les rapports avec les fonctionnaires chargés de promouvoir les objectifs de coopération stratégique.

Photo : https://mma.prnewswire.com/media/1640582/Open_Europe_Expert_Club.jpg