Intel investira € 80 mds dans le secteur des puces automobiles

Le fabricant de microprocesseurs va consacrer son usine irlandaise à la production de puces alors que la pénurie de semi-conducteurs paralyse Ford, Tesla et d'autres constructeurs automobiles.

Intel investira € 80 mds dans le secteur des puces automobiles
2 min de lecture

Intel Corp (NASDAQ:INTC) convertira une partie de son usine irlandaise à la fabrication de puces pour les constructeurs automobiles paralysés par la pénurie de semi-conducteurs, a annoncé mardi Pat Gelsinger, PDG de la société.

Ce qui s’est passé

Le fabricant de puces basé à Santa Clara, en Californie, prévoit d’utiliser une partie de son usine irlandaise, qui fabrique actuellement des processeurs informatiques de base, afin de répondre aux besoins du secteur automobile, a révélé Gelsinger à l’occasion du Salon International de l’Automobile de Monaco (SIAM), d’après Reuters.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Intel vise également à investir jusqu’à 80 milliards d’euros (environ 90 milliards de dollars) au cours de la prochaine décennie dans la construction de plusieurs nouveaux sites de production de puces en Europe, deux desquels devraient être annoncés d’ici la fin de l’année.

Selon l’article de Reuters, les emplacements les plus probables seraient l’Allemagne et la France. La Pologne pourrait également figurer parmi les candidats, considérant qu’Intel y est déjà présent.

Pourquoi cela est important

Le projet d’Intel arrive à un moment où les constructeurs automobiles ont du mal à obtenir suffisamment de puces pour supporter la production de voitures à un rythme soutenu.

La pénurie mondiale de semi-conducteurs a obligé de nombreux fabricants, tels que General Motors Co (NYSE:GM), Ford Motor Co (NYSE:F) et Tesla Inc (NASDAQ:TSLA), d’arrêter la production dans certaines usines clés, ce qui a entraîné le retard des livraisons.

Cette crise prolongée remonté à l’année dernière, lorsque la demande de puces – qui avait chuté suite au déclenchement de la pandémie de coronavirus – est remontée plus rapidement que prévu, les producteurs tels que Taiwan Semiconductor Manufacturing (NYSE:TSM) et Intel n’arrivant pas à faire face à la soudaine augmentation de nouvelles commandes issues des constructeurs automobiles ainsi que de smartphones.

Mouvement des prix

L’action Intel a clôturé mardi en baisse de 0,26 % à 53,65 dollars.