BYD, les ventes de VE triplent en août

Alors que Nio et Xpeng restent à la traîne, le volume de vente de la société soutenue par Warren Buffett a flambé de 21,5 %.

BYD, les ventes de VE triplent en août
2 min de lecture

Les ventes de véhicules 100 % électriques du constructeur automobile basé à Shenzhen BYD Co (OTC:BYDDF) ont plus que triplé en août, en raison d’une demande croissante de VE, tandis que son principal rival, Nio Inc (NYSE:NIO), a rencontré de nombreuses difficultés pour faire face à la pénurie de semi-conducteurs.

Ce qui s’est passé

BYD, la société soutenue par Warren Buffett, patron de Berkshire Hathaway Inc (NYSE: BRK-A) (NYSE: BRK-B), a vendu 30 382 véhicules électriques en août, soit environ 223 % en plus par rapport à la même période en 2020, enregistrant une croissance mensuelle de 21,5 %.


Les ventes de véhicules à énergie nouvelle (VEN) de BYD ont plus que quadruplé le mois dernier, atteignant 61 409 unités.

Ce terme définit tout moyen de transport électrique rechargeable éligible aux subventions publiques en Chine, y compris les hybrides rechargeables, ainsi que les véhicules électriques et à hydrogène.

Le portefeuille VEN de BYD comprend des voitures, des bus et des pickup. Ses VE alimentés à batterie sont en concurrence avec les modèles d’autres fabricants automobiles chinois, tels que Nio, Li Auto Inc (NASDAQ:LI) et Xpeng Inc (NYSE:XPEV), sans compter le leader du marché, Tesla Inc (NASDAQ:TSLA).

Les ventes de véhicules à essence de BYD s’est effondré en août de 67 % à 7 122 unités, une baisse entraînée par une chute de 61 % de la demande de SUV, dont les livraisons n’ont atteint que 5 386 unités.

Pourquoi cela est important

Le bond des ventes de BYD intervient à un moment où son rival Nio enregistre de fortes pertes, provoquées par la pénurie de semi-conducteurs.

La semaine dernière, Nio a réduit ses prévisions de livraison pour le troisième trimestre consécutif, après avoir signalé une baisse de 25,8 % des livraisons par rapport au mois précédent, en raison des contraintes de la chaîne d’approvisionnement.

BYD, qui affiche un volume de ventes à contre-courant par rapport à ses principaux rivaux chinois, avait déclaré en août que la rentabilité était affectée dans une certaine mesure par des facteurs tels que la hausse des prix des matières premières.

Au cours de la même période, XPeng et Li Auto n’ont livré respectivement que 7 214 et 9 433 véhicules électriques, soit – 10,3 % et + 9,8 % sur une base mensuelle.

Mouvement des prix

L’action BYD a clôturé vendredi en hausse de 2,27 % à 65,60 dollars.