Stratégie biodiversité « nature positive » pour le Groupe L’OCCITANE

3 min de lecture

GENÈVE et MARSEILLE, France, 6 septembre 2021 /PRNewswire/ — Le Groupe L’OCCITANE a présenté sa stratégie en faveur de la biodiversité lors du Congrès de l’UICN à Marseille. Partant du constat que la lutte contre la perte de biodiversité est à un tournant, l’entreprise appelle à se donner les moyens d’agir afin d’évoluer vers un monde « nature positif »*. Elle entend y contribuer en développant un programme d’actions de bout en bout de sa chaîne de valeur, au sein de son écosystème commercial et au-delà.


L’OCCITANE Group announces its ‘nature-positive’ biodiversity strategy, the high point of its visit to the IUCN Congress in Marseille

Cette stratégie, nourrie des multiples initiatives menées par le Groupe et ses marques, renforce le sens d’un engagement de longue date encadré désormais par une ligne de conduite claire couvrant les cinq facteurs clés de perte de biodiversité : utilisation des sols et des mers, exploitation des ressources, pollution, espèces invasives et changement climatique.

L’approche s’inspire des recommandations du réseau SBTN – Science Based Target Network qui réunit plus de 45 ONG, associations d’entreprises et sociétés spécialisées afin de favoriser un avenir respectueux de la nature grâce à une démarche et des objectifs scientifiques. Elle vise à réduire les impacts négatifs du Groupe et élargir le champ de ses actions positives :

  1. MESURER : en 2106, un diagnostic a montré que l’essentiel de l’impact sur la biodiversité de L’OCCITANE est lié à ses approvisionnements en matières premières végétales et à ses emballages. Dès 2022, l’entreprise entend approfondir cette analyse.
  2. EVITER : d’ici 2025, son objectif est que toutes ses matières premières végétales proviennent de cultures engagées dans des démarche positive pour la biodiversité.
  3. REDUIRE : d’ici 2025, la marque L’OCCITANE en Provence, qui représente près de 80 % des ventes nettes du Groupe, entend réduire de 10% le volume total de plastique utilisé pour ses emballages.
  4. RESTAURER ET REGENERER : l’agriculture régénératrice passe par des partenariats étroits, comme au Burkina Faso pour le beurre de karité ou en Provence pour la lavande, l’amande ou la verveine. En 2025, l’ensemble des principales matières premières du Groupe sera cultivé dans le respect des principes de l’agriculture durable, sur la base de certifications agroécologiques, biologiques, équitables et durables.
  5. TRANSFORMER : un effort collectif est indispensable. Le Groupe est membre ou partenaire de nombreux organismes à l’échelle locale ou internationale comme par exemple la coalition One Planet Business For Biodiversity (OP2B) 

La stratégie sera améliorée et enrichie continuellement. « Si la biodiversité a toujours été pour nous source dinnovation et dinspiration, la collaboration et le partage d’expériences nous permettra de l’intégrer davantage à nos décisions et à nos activités », commente Adrien Geiger, Sustainability Officer du Groupe et Directeur international de L’OCCITANE en Provence. Cette ambition est combinée à des objectifs climatiques et de développement humain. Le Groupe L’OCCITANE met en place sa feuille de route pour atteindre le « net zero carbon emissions » d’ici 2030 et entend être certifié B Corp d’ici 2023.

*Harvey Locke, Johan Rockström et al, ‘A Nature-Positive World: The Global Goal for Nature’, April 2021.

Contact: groupcommunication@loccitane.com

L'OCCITANE Group logo