Moderna demande l’autorisation pour une 3e dose de vaccin

La biotech américaine a fourni les résultats d’essais conduits auprès de 350 participants, ayant reçu cette dose de rappel six mois après leur deuxième injection.

Moderna demande l’autorisation pour une 3e dose de vaccin
2 min de lecture

Moderna Inc (NASDAQ:MRNA) a demandé l’autorisation pour l’inoculation d’une troisième dose de rappel de son vaccin anti-covid aux États-Unis.

Ce qui s’est passé

La société basée au le Massachusetts a communiqué mercredi avoir soumis à l’Agence américaine des médicaments (FDA) des premières données dans le but d’obtenir l’autorisation pour une dose de rappel ultérieure de 50 microgrammes.

« Notre demande est supportée par des données générées avec un dosage de 50 µg de notre vaccin anti-covid, qui montre une réponse encourageante des anticorps contre la variante Delta », a affirmé Stéphane Bancel, PDG de la Moderna.

Chaque dose de vaccin Moderna contient normalement 100 microgrammes d’ARNm.

Pourquoi cela est important

Moderna a indiqué prévoir de transmettre ces données à l’Agence européenne des médicaments (EMA), ainsi qu’à d’autres autorités sanitaires internationales, « dans les jours à venir ».

En avril, la biotech avait mis à jour son programme de vaccination, incluant un examen de l’efficacité du vaccin à six mois.

À l’époque, la société avait révélé que son sérum offrait une efficacité de plus de 90 % contre toutes les variantes après la deuxième dose.

Moderna a annoncé mercredi que l’étude de phase 2 de l’ARNm-1273 avait été modifiée, afin de proposer une dose de rappel de 50 microgrammes aux participants intéressés 6 mois après leur deuxième injection.

« Les niveaux d’anticorps permettant de combattre le virus avaient significativement faibli au bout d’approximativement six mois » a conclu la société, ajoutant qu’« après une troisième dose de 50 µg, le niveau d’anticorps dépassait la référence de la phase 3 ».

Le mois dernier, la FDA avait approuvé une dose de rappel ultérieure pour les personnes immunodéprimées ayant déjà reçu deux injections du vaccin à ARNm, dans le but de renforcer leur protection.

Sara Oliver, chercheuse chez les centres pour le contrôle et la prévention des maladies, a déclaré lundi lors d’une réunion du groupe consultatif que les données nécessaires pour évaluer les injections de rappel destinées à la plupart de la population restent limitées.

Mouvement des prix

L’action Moderna a clôturé mercredi en hausse de presque 3,5 % à 389,94 dollars, augmentant encore de 0,81 % lors de la séance après-clôture.

À lire aussi : Moderna : 1,6 Mln de doses de vaccin retirées au Japon pour anomalie