Le tribunal des faillites de New York statue par une ordonnance d’urgence en faveur de Seiden Law Group, représentant le curateur Lior Dagan, mandaté par un tribunal israélien, afin que le cabinet puisse récupérer les fonds auprès de Michael Greenfield, escroc présumé responsable d’un montage « à la Ponzi »

2 min de lecture

NEW YORK, 6 août 2021 /PRNewswire/ — L’honorable Shelley Chapman, juge-commissaire, a rendu aujourd’hui une puissante ordonnance de la cour sur la base du dépôt de Seiden Law Group LLP dans une affaire relevant du chapitre 15 devant le tribunal des faillites des États-Unis à Manhattan, demandant la reconnaissance d’une procédure d’insolvabilité israélienne à l’encontre de Michael David Greenfield, alias Michael Ben-Ari (« Greenfield »). Michael David Greenfield, que les médias israéliens ont récemment qualifié de « Madoff israélien », fait l’objet d’une enquête criminelle de la part de l’Autorité israélienne des valeurs mobilières à la suite d’un présumé montage frauduleux de type Ponzi, réalisé sur 15 ans et dans lequel Greenfield, par l’intermédiaire de l’outil d’investissement EGFE Israel Ltd., aurait escroqué des centaines de victimes américaines et israéliennes et causé des pertes qui pourraient dépasser 150 millions de dollars. L’ordonnance accorde de larges pouvoirs au curateur nommé par le tribunal israélien, Lior Dagan, représenté aux États-Unis par Seiden Law Group, pour récupérer des actifs aux États-Unis qui sont identifiés comme des fruits de l’entreprise criminelle présumée. Selon le dépôt du chapitre 15, Greenfield a quitté les États-Unis trente ans auparavant et s’est installé en Israël. Il a alors commencé à recueillir des capitaux d’investissement en Israël, auprès d’investisseurs, leur mentionnant un plan de retour sur investissement « garanti ». Le dépôt du chapitre 15 explique qu’après avoir été libéré en résidence surveillée en Israël, Greenfield s’est enfui dès sa libération. Il aurait utilisé un faux passeport. Actuellement, on ne sait pas où il se trouve. Le dossier a été confié au bureau du FBI de New York. Seiden Law Group représente M. Dagan, qui a été nommé par le tribunal israélien et dirige les efforts mondiaux déployés pour récupérer l’argent présumé volé. Seiden Law Group est un cabinet d’avocats mondialement reconnu, qui mène une lutte acharnée pour récupérer l’argent volé de ses clients et résoudre énergiquement les différends commerciaux.

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez êtes victime de ce montage frauduleux présumé, de type Ponzi, ou de toute autre fraude à grande échelle, veuillez contacter Seiden Law Group.