TSMC : la première usine de puces européenne sera en Allemagne

Le fournisseur d’Apple a annoncé sa décision lundi, lors d’une conférence téléphonique avec les actionnaires.

TSMC : la première usine de puces européenne sera en Allemagne
2 min de lecture

Le fournisseur de puces d’Apple Inc (NASDAQ:AAPL), Taiwan Semiconductor Manufacturing Co Ltd (NYSE:TSM) a révélé lundi avoir ouvert les négociations pour la construction sa première usine de semi-conducteurs européenne, rapporte Reuters.

Ce qui s’est passé

Le fabricant de puces taïwanais a prévenu qu’il est encore trop tôt pour confirmer l’ouverture d’un site de production en Allemagne, vu que les négociations ne sont pour l’instant qu’au début.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

En effet, la Commission européenne a également rencontré les représentants du principal rival de TSMC, Intel Corp (NASDAQ:INTC), alors que l’Union cherche à stimuler la production de semi-conducteurs, s’assurant ainsi contre les pénuries mondiales à venir.

« Nous sommes en train d’évaluer sérieusement l’Allemagne, mais nous n’en sommes encore qu’au début », a déclaré le président de TSMC, Mark Liu, à l’occasion de l’assemblée annuelle des actionnaires, selon Reuters.

Pourquoi cela est important

TSMC est le plus grand fabricant de puces au monde. Au milieu de l’actuel épuisement de semi-conducteurs, la société taïwanaise est devenue essentielle pour trouver une solution rapide et garantir que la pénurie de puces provoquée par la pandémie de Covid-19 – qui a obligé les constructeurs automobiles à réduire leur production et a nuit aux fabricants de smartphones, d’ordinateurs portables et même d’appareils électroménagers – ne se répète pas.

TSMC avait révélé en juillet qu’elle envisageait d’ouvrir bientôt ses première unité de conditionnement de puces aux États-Unis et au Japon, suite aux inquiétudes suscitées par le fait que sa production, qui répond à la plupart des besoins mondiaux en puces, se concentre dans son pays d’origine, qui est géographiquement trop proche de sa rivale politique – la Chine.

Mouvement des prix

L’action TSMC a clôturé vendredi en hausse de 0,2 % à 116,79 dollars.

Image gracieusement fournie par TSMC