Apple et le monopole des technologies de santé

D'après le fabricant de dispositifs médicaux AliveCor, le géant de Cupertino « étoufferait » la concurrence.

Apple et le monopole des technologies de santé
2 min de lecture

Le fabricant de dispositifs médicaux AliveCor Inc. a déposé une plainte auprès du Tribunal fédéral antitrust des États-Unis contre Apple Inc. (NASDAQ: AAPL ), accusant le géant de Cupertino de monopoliser le marché de la technologie du suivi de la fréquence cardiaque au bénéfice de l’Apple Watch.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Ce qui s’est passé : AliveCor a déclaré qu’Apple avait exclu tout autre fournisseur de services d’analyse de la fréquence cardiaque de l’Apple Watch et que son comportement monopolistique sur le marché des appareils cardio avait nui à AliveCor, aux patients et aux consommateurs.

La plainte, déposée mardi, allègue qu’Apple a copié la technologie des produits AliveCor et modifié l’algorithme de fréquence cardiaque sur le système d’exploitation « watchOS » afin de rendre la technologie rivale incompatible avec sa montre connectée.

« La possibilité de contrôler ces données de santé critiques… était apparemment une tentation trop grande pour Apple », déclare l’accusation.

La société privée AliveCor demande le paiement de dommages-intérêts, ainsi que l’émission d’une injonction obligeant Apple à cesser son « comportement abusif ».

Pourquoi cela est important : Le procès fait suite à de nombreuses actions en contrefaçon de brevet intentées par AliveCor, qui accuse Apple d’avoir volé sa technologie de détection et d’analyse cardiologique.

AliveCor a affirmé la semaine dernière que La Commission du commerce international des États-Unis (ITC) a ouvert une enquête sur la prétendue violation par AppleWatch de trois brevets AliveCor.

AliveCor vend KardiaBand, un bracelet Apple Watch approuvé par la FDA capable d’enregistrer un électrocardiogramme, et SmartRhythm, une application qui utilise les données de l’algorithme de fréquence cardiaque de l’Apple Watch pour notifier aux utilisateurs tout battement cardiaque irrégulier.

Apple a été confronté à plusieurs allégations concernant les politiques de son App Store, et notamment le manque de concurrence.

En mars, un tribunal fédéral avait condamné le géant de la tech à payer une amende de 308,5 millions de dollars pour violation d’un brevet lié à la gestion des droits numériques de Personalized Media Communications LLC.

Mouvement des prix : L’action Apple a clôturé mercredi en baisse de 0,1% à 126,85 dollars.