Microsoft augmente la part des revenus destinée aux créateurs

Le géant informatique met à jour sa politique de vente, tandis que la concurrence - notamment Apple et Google - tombent dans le radar des autorités antitrust.

Microsoft augmente la part des revenus destinée aux créateurs
2 min de lecture

Microsoft Corp. (NASDAQ:MSFT) a mis à jour les conditions de vente de sa boutique en ligne, afin que les développeurs de jeux vidéo pour PC reçoivent un pourcentage majeure sur les recettes des ventes via App Store.

Ce qui s’est passé : Microsoft a annoncé qu’à partir du 1er août, la part des revenus des ventes via App Store destinée aux créateurs de jeux pour PC passera de 70% à 88%.


« Le fait d’avoir une part de revenus bien définie et sans conditions signifie que les développeurs peuvent proposer plus de jeux à un public plus vaste, atteignant ainsi un succès commercial considérable », a écrit sur LinkedIn Sarah Bond, vice-présidente de Microsoft en charge des relations avec les créateurs.

Microsoft a également révélé que son prochain programme ID@Azure permettra aux studios indépendants et aux startup de jeux vidéo, ainsi qu’aux créateurs indépendants, de profiter au maximum des services cloud proposés par Microsoft, au fur et à mesure qu’ils créent et développent leurs jeux.

Pourquoi cela est important : La décision de Microsoft s’inscrit dans le cadre d’un élargissement de l’offre de jeux disponibles sur le système d’exploitation Windows 10.

Mardi, pendant la publication des résultats du troisième trimestre, le géant de la technologie basé à Redmond, Washington, a déclaré que les revenus « des contenus et des services Xbox » ont augmenté de 34% par rapport à l’année précédente.

Le nouveau plan concernant le partage des revenus de Microsoft correspond désormais à celui d’Epic Games Inc., la société qui a développé le jeu vidéo « Fortnite », dont les commissions s’élèvent à 12% des ventes.

De plus, ce changement intervient au moment même où les concourants principaux de Microsoft – Apple Inc. (NASDAQ:AAPL) et Alphabet Inc. (NASDAQ:GOOGL) (NASDAQ:GOOG) de Google – font face à une enquêté antitrust.

En effet, Apple et Google ont fait l’objet de plusieurs allégations concernant la politique de leurs App Stores, y compris les commissions applicables aux achats en ligne, se trouvant par conséquent impliquées dans une bataille juridique très médiatisée contre Epic. En novembre 2020, Apple avait déjà réduit ses commissions à 15% pour les petites entreprises, gagnant néanmoins jusqu’à 1 million de dollars par an. Google, à son tour, avait mise en œuvre une résolution pareille en mars 2021.

Mouvement des prix : L’action Microsoft a clôturé mardi en baisse de 0,8% à 252,51 dollars, perdant 0,5% points supplémentaires à 251,18 dollars après la cloche de clôture.