Apple nie toute fusion entre iPad et Mac

Le géant de Cupertino invite à ne pas prêter oreille aux théories envisageant une collision imminente entre les deux produits.

Apple nie toute fusion entre iPad et Mac
2 min de lecture

Pas de fusion entre iPad et Mac à l’horizon, rassure Apple Inc. (NASDAQ:AAPL), malgré l’introduction de la puce interne M1 dans les derniers modèles d’iPad Pro.

Ce qui s’est passé : Le responsable marketing d’Apple, Greg Joswiak, et le chef du matériel, John Ternus, interviewés par le quotidien The Independent, ont déclaré que la société n’a aucune intention de fusionner les deux gammes de produits.


Au contraire, les managers la société basée à Cupertino ont affirmé que la décision d’inclure la puce M1 dans l’iPad Pro s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’Apple visant à rendre chaque modèle le produit phare de sa catégorie.

Apple prévoit de continuer à améliorer les deux dispositifs et de ne pas « se laisser prendre » par les théories concernant leur fusion, a ajouté Ternus, selon The Independent.

Pourquoi cela est important : Apple a dévoilé mardi des nouveaux modèles d’iPad Pro 11″ et 12,9″. Presque rien n’a changé à l’extérieur, mais ils sont équipés de la puce M1 typique du Mac. Le géant de la technologie a également présenté un iMac 24″ doté de la puce M1.

Les nouvelles tablettes utilisent la même puce que les ordinateurs les plus récents d’Apple, ce qui soulève des spéculations sur l’éventualité d’une fusion entre iPad et Mac dans l’avenir. L’iPad Pro 12,9″ intègre un écran Liquid Retina XDR et offre une mémoire de stockage de 2 To. Il dispose également d’un port Thunderbolt 4, tout comme sur les derniers Mac.

Visant toujours l’autonomie de ses composants, la société a décidé d’abandonner l’utilisation de puces fabriquées par Intel Corporation (NASDAQ:INTC). Apple a lancé l’année dernière le MacBook Air, le MacBook Pro et le Mac Mini, tous également équipés de puces M1.

De plus, Apple a actualisé sa gamme d’iPad en raison de la forte demande de tablettes, générée par les nécessités de télétravail et de cours à distance liées à la pandémie. Le géant de la technologie a réalisé des ventes d’iPad de 8,44 milliards de dollars au cours du dernier trimestre, soit une hausse de 41% par rapport à la même période de l’année précédente.

Mouvement des prix : Lundi, les actions Apple ont clôturé en baisse de 1,2% à 131,94 dollars.