China Matters publie une vidéo courte intitulée « Quel était l’équivalent de l’Ivy League dans la Chine ancienne ? » à travers le point de vue d’un universitaire britannique

2 min de lecture

PÉKIN, 24 novembre 2022 /PRNewswire/ — David Symington, diplômé de l’université d’Oxford, a visité le Guozijian à Pékin, réputé être la plus haute institution de recherche académique de la Chine ancienne pour les aspirants universitaires chinois et étrangers.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

 

Dans cette vidéo, Symington compare les pensées de Confucius dans les Analectes et les idées du Tao Te Ching écrites par le philosophe chinois Laozi. Il en conclut que les premières sont plus réalistes tandis que les secondes sont plus abstraites.

Les Analectes présentent des normes claires pour encadrer le comportement des gens, décrivant ce que l’on doit faire envers ses parents, ses frères et son entourage. Comme le dit Symington, cela peut rendre les étrangers anxieux, car il est difficile de se comporter comme le suggère le livre.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

En revanche, la citation « Ce n’est que lorsque la grande vérité est abolie qu’il peut y avoir de la bonté » du Tao Te Ching est prisée par de nombreux étrangers car elle encourage les gens à rechercher la réalité ultime au lieu de se concentrer sur des « choses mineures » telles que l’humanité, la coutume et la piété filiale.

« Bricoler ces idées abstraites est la tradition des étrangers comme moi », a déclaré M. Symington. Longtemps, la grande majorité des étudiants d’Oxford et de Cambridge étaient tous des étudiants en théologie, l’Église devenant la puissance dominante de l’Europe médiévale.

Contrairement à l’Occident, il n’était pas nécessaire, dans la Chine ancienne, de devenir un théologien respecté ou de naître noble pour accéder au pouvoir politique. Dans cette vidéo, Symington évoque également les examens Keju, connus sous le nom d’examens impériaux, qui donnaient aux civils la possibilité d’étudier à Guozijian et d’être nommés fonctionnaires grâce à l’éducation.

« Je recommande vivement aux étrangers qui veulent vraiment comprendre la culture chinoise et qui veulent venir en Chine pour un séjour approfondi de venir ici », déclare Symington qui ajoute : « l’histoire, la culture et l’esprit humaniste de la Chine sont tous bien illustrés ici. »

Contact : Jane Cheng
Tél. : 008610-68996566
E-mail : 1163514639@qq.com

China Matters Logo

 

Cision View original content:https://www.prnewswire.com/news-releases/china-matters-publie-une-video-courte-intitulee–quel-etait-lequivalent-de-livy-league-dans-la-chine-ancienne—a-travers-le-point-de-vue-dun-universitaire-britannique-301686790.html