INFANTINO ET BECKHAM SALUENT L’ASPIRE ACADEMY COMME FAISANT PARTIE INTÉGRANTE DE L’HÉRITAGE DE LA COUPE DU MONDE DU QATAR TANDIS QUE LE SOMMET MONDIAL 2022 SE TERMINE

5 min de lecture

DOHA, Qatar, 5 octobre 2022 /PRNewswire/ — La première journée du Sommet mondial 2022 de l’Aspire Academy (AAGS), en collaboration avec la FIFA, s’est terminée par un dîner de gala, au cours duquel le président de la FIFA, Gianni Infantino, s’est adressé aux délégués en faisant l’éloge du travail accompli lors de la 8e édition de l’AAGS.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Infantino and Beckham Hail Aspire Academy as Integral to Qatar’s World Cup Legacy

La soirée a été marquée par une interview avec l’ancien capitaine de l’équipe d’Angleterre, David Beckham, qui a parlé de l’impact de l’Aspire Academy sur l’héritage de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Ses réflexions sont intervenues après une journée de conférences inspirantes à l’Aspire Academy, où les délégués des 32 nations qualifiées pour la finale de la Coupe du monde et les membres de l’Aspire in the World Fellows ont discuté de sujets allant du développement des jeunes à l’utilisation des données.

Lors de son discours de bienvenue, M. Infantino a déclaré : « Le travail que vous faites est exactement ce qui nous fait, nous, les fans du jeu, ressentir cette incroyable émotion lorsque nous voyons les compétences des jeunes joueurs ».

« Nous avons l’occasion de voir tous les joueurs, que vous avez formés, et les performances que nous voyons et admirons tous sur le terrain de football. Cela touche nos émotions, cela touche nos cœurs. »



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

« Cela les fait pleurer, les fait célébrer et nous fait tous tomber amoureux d’un sport magnifique. »

Pendant son interview, M. Beckham a parlé de l’héritage du Qatar qui accueillera la Coupe du monde 2022 et du pouvoir du football en tant que force unificatrice.

« Il suffit de regarder Aspire. C’est un héritage », a-t-il déclaré.

« Vous voulez inspirer les prochaines générations, pour qu’elles aient envie de jouer à ce jeu. Et il ne s’agit pas seulement de devenir un professionnel ; il s’agit d’investir dans le bien-être, dans la santé, dans l’avenir non seulement du Qatar mais aussi de la région. Il s’agit de la prochaine génération de footballeurs, ou de stars du sport, ou simplement de personnes qui veulent être en bonne santé et faire du sport. »

Plusieurs des points soulevés par M. Beckham et d’autres ont été développés au cours de la deuxième journée de l’AAGS.

La première interview de la deuxième journée s’est déroulée avec l’entraîneuse Jill Ellis, deux fois vainqueur de la Coupe du monde de football féminin, qui est maintenant présidente du club Wave de San Diego aux États-Unis. Elle a expliqué que l’une des choses les plus importantes pour elle est d’essayer de s’améliorer chaque jour et que l’échec peut aider dans ce processus.

« L’échec vous fournit un retour d’information et il vous offre des opportunités », a-t-elle déclaré.

Elle a souligné qu’après avoir remporté la Coupe du monde féminine de 2015, les États-Unis n’ont pas réussi à impressionner aux Jeux olympiques de 2016. Cependant, malgré cet échec, trois ans plus tard, le pays a conservé son titre mondial. Elle a expliqué qu’après avoir identifié les domaines à améliorer, ils ont cherché des joueuses qui pourraient aider à résoudre ces problèmes, non pas immédiatement mais prêtes pour 2019. Mme Ellis a également souligné le rôle des scientifiques et des psychologues sportifs de l’équipe dans la réussite de son équipe.

La deuxième interview de la journée s’est déroulée avec Youri Djorkaeff, vainqueur de la Coupe du monde 1998 en France, qui a prédit une Coupe du monde intéressante au Qatar.

« Arriver à la moitié de la saison rendra les choses différentes », a-t-il expliqué.

« Jouer un tournoi de football est une histoire différente du football de club. »

Il a encouragé les jeunes joueurs à poursuivre leurs rêves en rappelant qu’à l’âge de 12 ans, il avait écrit un essai à l’école sur son désir de remporter la Coupe du monde. Le lendemain du jour où il a réalisé ce rêve en 1998, son enseignante lui a renvoyé ce même bulletin scolaire en lui disant qu’elle avait cru en lui.

Les sessions de l’événement de deux jours se sont terminées avec les délégués partageant les résultats des trois ateliers techniques : avoir un impact avec les données, préparer les joueurs et l’équipe pour la compétition et optimiser les stratégies de récupération.

Lors de la session finale, les délégués ont partagé une série de recommandations issues de leurs discussions dans les trois domaines suivants :

1.Il ne faut pas se fier uniquement aux données ; elles ne sont qu’un outil d’aide à la prise de décision

2.Toujours travailler dans l’intérêt du joueur : une solution ne fonctionne pas pour tout le monde quand on prépare des équipes pour des compétitions

3.Les stratégies individuelles et adaptables sont essentielles pour la récupération

CONTACT :
Rawan Yousif
+974 33475991
rawan.yousif@qanect.com

Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1914305/Aspire_Academy.jpg

Cision View original content:https://www.prnewswire.com/news-releases/infantino-et-beckham-saluent-laspire-academy-comme-faisant-partie-integrante-de-lheritage-de-la-coupe-du-monde-du-qatar-tandis-que-le-sommet-mondial-2022-se-termine-301641995.html