Bitcoin, Ethereum et Dogecoin dans le rouge après le choc de la Fed

Le passage de la preuve de travail à la preuve de participation serait-elle suffisante pour freiner la baisse de l'ETH ?

Bitcoin, Ethereum et Dogecoin dans le rouge après le choc de la Fed
4 min de lecture

La capitalisation boursière mondiale de la cryptographie a chuté de 2,4 % à 944,4 milliards de dollars dimanche soir, glissant sous la barre psychologique des 1 000 milliards.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Performance des pièces principales
Jeton à 24 heures à 7 jours Prix
Bitcoin (CRYPTO:BTC) – 2 % – 8,8 % 19 614,09 $
Ethereum (CRYPTO:ETH) – 4,1 % – 11,5 % 1 429,09 $
Dogecoin (CRYPTO:DOGE) – 3,1 % – 11,2 % 0,06 $
Meilleurs gagnants à 24 heures (données issues de CoinMarketCap)
Jeton % de variation à 24 heures (+/-) Prix
eCash (CRYPTO:XEC) + 25.6 % 0,00005 $
Synthetix (CRYPTO:SNX) + 2,8 % 2,98 $
PancakeSwap (CRYPTO:CAKE) + 2,3 % ​3,8 $

Pourquoi cela est important

Le Bitcoin s’échangeait sous le niveau des 20 000 dollars et l’Ethereum sous celui des 1 500 dollars au moment de la mise sous presse. Les deux premières cryptos en termes de capitalisation boursière ont perdu respectivement 3,2 % et 5,2 % de leur valeurs depuis la clôture de vendredi.

La chute des cours a été déclenchée par les commentaires du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, lors du symposium annuel de Jackson Hole.

Le chef de la banque centrale américaine a affirmé que « la réduction de l’inflation exigera une période prolongée de croissance inférieure à la tendance », ajoutant que « le rôle de la Réserve fédérale est de poursuivre ses efforts jusqu’à ce que la tâche soit accomplie ».



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

De plus, le retour à la stabilité des prix pourrait nécessiter « la poursuite d’une politique restrictive pendant un certain temps ».

Les propos de M. Powell ont déclenché une déroute des actifs risqués vendredi, qui persiste encore. Au moment de la rédaction de cet article, les contrats à terme sur le S&P 500 et le Nasdaq avaient reculé de 1 % et 1,5 %, respectivement.

« Le Bitcoin s’est affaibli après que le président de la Fed, Powell, ait réitéré sans sourciller que la Fed allait resserrer sa politique pour faire baisser l’inflation.  Les actifs risqués sont en difficulté car la lutte contre l’inflation restera agressive même si elle déclenchera un ralentissement économique », a expliqué Edward Moya, analyste de marché senior chez OANDA, dans une note consultée par Benzinga.

Alors que le test du niveau de 19 000 dollars semblait « inévitable », pour Michaël van de Poppe, le trader de crypto-monnaies a déclaré que ceux qui attendent le BTC à 14 000 dollars ont peu de chances de voir se concrétiser leurs attentes.

La question est de savoir si nous allons balayer les planchers ou simplement créer un creux [plus élevé] (sur la base de la [moyenne mobile] de 200 semaines de la capitalisation boursière totale) ».

Concernant l’Ethereum, Justin Bennett a mis en garde ses abonnés sur Twitter : «Arrêtez de supposer que la fusion [ETH] ou l’adoption [du jeton] empêcheront de baisses ultérieures si l’environnement macroéconomique mondial continue de se détériorer. Les valorisations sont rarement parallèles à la croissance et la macro mondiale l’emporte sur la macro cryptographique ».

Le sentiment du marché des crypto-monnaies a pris un tournant pour le pire à l’aube d’une nouvelle semaine de négociation. L’indice de peur et de cupidité d’Alternative.me indiquait une « peur extrême » au moment de la publication de cet article. La semaine dernière, il a signalé « Peur ».

Alors que le Bitcoin a plongé sous la barre des 20 000 dollars, le nombre d’« adresses clés de baleines » a augmenté, selon la plateforme d’intelligence du marché Santiment.

« Il y a une corrélation entre le prix de la pièce et le nombre d’adresses détenant de 100 à 10 000 BTC, celles-ci ayant augmenté de 103 au cours des 30 derniers jours ».