Cryptos : voici les dernières directives de la Fed

La nouvelle politique de la banque centrale américaine autoriserait les banques traditionnelles à offrir des services de crypto-monnaies.

Cryptos : voici les dernières directives de la Fed
2 min de lecture

Les institutions financières traditionnelles pourraient bientôt avoir le droit de proposer des services liés au Bitcoin (CRYPTO:BTC) et à d’autres crypto-monnaies en plus des services bancaires habituels.

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

Ce qui s’est passé

Un nouvel ensemble de directives officielles publiées par la Réserve fédérale permettrait aux banques cryptographiques et traditionnelles à la fois de remplir des fonctions similaires, sans avoir à se classer dans l’une ou l’autre catégorie.

Selon ces mesures, la Fed laisserait les établissements de crédit spécialisés (SPDI), tels que Custodia et Kraken, basés dans le Wyoming, ouvrir des « comptes principaux », sans avoir à recourir à des institutions financières intermédiaires.

De plus en plus d’entreprises offrant de « nouveaux types de produits financiers » ou de « nouvelles chartes » se sont développées ces dernières années et elles auraient désormais accès à ces comptes proposés par les banques de la Réserve fédérale.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Quoi d’autre ?

La directive créera un système à plusieurs niveaux qui permettra à la Fed d’évaluer si une entreprise doit avoir accès à ces comptes en fonction de son appartenance aux catégories 1, 2 ou 3.

Les sociétés cryptographiques relèveraient en grande partie de la catégorie 3 et pourraient être soumises à un cadre réglementaire « substantiellement différent » de celui qui s’applique aux firmes assurées au niveau fédéral. Elles feront l’objet d’un niveau d’examen plus stricts.

« Les nouvelles consignes fournissent un processus cohérent et transparent pour évaluer les demandes de comptes de la Réserve fédérale et d’accès aux services de paiement afin de soutenir un système de paiement sûr, inclusif et innovant », a déclaré la vice-présidente, Lael Brainard, dans un communiqué.