Loro Parque Fundación franchit une nouvelle étape dans la réintroduction de l’ara de Lear au Brésil

2 min de lecture

Le premier poussin Ara de Lear est né à l’état sauvage (in situ) d’un couple né et élevé dans un centre de conservation (ex situ).

Recevez des notifications avec des nouvelles, des articles et bien plus encore!

PUERTO DE LA CRUZ, 12 août 2022 /PRNewswire/ — Une étape transcendantale pour la conservation des espèces menacées vient d’être franchie : le premier bébé ara de Lear est né in situ (dans son habitat naturel) d’oiseaux nés et élevés ex situ (hors de son habitat naturel). 

Le couple d'aras de Lear avec son poussin. Source : Thiago Filadelfo/LPF

Les oiseaux réintroduits qui sont nés et élevés sous protection humaine à Loro Parque Fundación ont non seulement pu survivre dans leur habitat naturel, en s’adaptant pleinement à leur environnement, mais ont également pu se reproduire.

Au centre d’élevage de la Fondation, plus de 40 spécimens sont déjà nés, 19 ont déjà été envoyés au Brésil, dont 8 ont été introduits avec succès dans le milieu naturel.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

C’est l’un des grands projets de Loro Parque Fundación, qui a réussi à faire passer la catégorie de cette espèce sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) de “en danger critique d’extinction” à “en danger”. Cet événement signifiait surmonter l’extinction imminente, ce que Loro Parque Fondation a réussi à faire avec un total de 10 espèces à ce jour.

La protection et le rétablissement progressif de l’Ara de Lear a été un chemin long et difficile, dans lequel se distingue le travail ex situ réalisé par Loro Parque Fundación, à laquelle le gouvernement brésilien a transféré deux couples il y a 16 ans, en 2006, avec le but d’élever et de sauver une espèce qui se trouvait dans une situation très vulnérable.

En 1983, il ne restait plus que 60 spécimens de cette espèce à l’état sauvage et grâce à la persévérance de Loro Parque Fundación, leur nombre est bien meilleur aujourd’hui, dépassant les 1200 individus.

De plus, il renforce le rôle des zoos en tant que protecteurs de la faune menacée, puisqu’ils offrent aux animaux un filet de sécurité, qui leur manque souvent dans leur milieu naturel.

Ces actions font partie d’un projet intégré avec des oiseaux élevés ex situ et in situ dans lequel Loro Parque Fundación collabore avec plus de 10 institutions du monde entier.

Plus d’informations sur: https://www.loroparque-fundacion.org / https://www.loroparque.com/

Suivez Loro Parque sur: https://www.facebook.com/loroparque/ 
https://www.instagram.com/loroparque/ / https://twitter.com/LoroParque 

Suivez Loro Parque Fundación sur: 
https://www.facebook.com/loroparquefundacion
https://twitter.com/LP__Fundacion
https://www.instagram.com/loroparque_fundacion/ 

Photo: https://mma.prnewswire.com/media/1876891/Macaw_pair_with_its_offspring.jpg

Contact : Natalya Romashko, dir.comunicacion@loroparque.com, +34922373841 ext 319