Qu’est ce que 5 analystes en pensent de Fisker

Qu’est ce que 5 analystes en pensent de Fisker
2 min de lecture

Fisker (NYSE:FSR) a fait l’objet des notations suivantes au cours du dernier trimestre :

Haussier Légèrement haussier Neutre Légèrement baissier Baissier
Notations globales 0 3 2 0 0
30 dernier jours 0 0 1 0 0
Il y a un mois 0 1 0 0 0
Il y a deux mois 0 0 0 0 0
Il y a trois mois 0 2 1 0 0

Pendant les 3 derniers mois, 5 analystes ont attribué à Fisker des objectifs de cours à 12 mois. La société affiche un objectif de cours moyen de 15,60 dollars, avec un sommet de 20 dollars et un creux de 10 dollars.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Veuillez-trouver ci-dessous un aperçu du classement de Fisker au cours des trois derniers mois selon 5 analystes. Plus le nombre d’évaluations haussières est élevé, plus les analystes sont positifs sur le titre, alors qu’une prépondérance de notes baissières reflète un sentiment négatif.

price target chart

Cette moyenne a perdu 32,17 % par rapport à celle de l’objectif de cours précédent, qui s’élevait à 23 dollars.

Qu’est ce qu’une notation d’analystes ?

Un analyste est un spécialiste des systèmes bancaires et financiers qui publie généralement des notes axées sur des actions spécifiques ou des secteurs bien définis. Ces professionnels mènent des recherches sur l’état financier des sociétés, participent à des conférences téléphoniques, à des réunions et s’informent auprès des initiés concernés afin de déterminer ce que l’on appelle une notation d’analystes sur une action. D’habitude, les analystes évaluent chaque action une fois par trimestre.

Les analystes peuvent également intégrer leurs notations avec des prévisions concernant certains indicateurs clés, tels que les estimations de croissance, les bénéfices et le chiffre d’affaires, afin de donner plus d’informations sur les sociétés en question. Lors de la consultation des notations, il est important de garder à l’esprit que les analystes boursiers et sectoriels restent des humains. Par conséquent, ils ne peuvent qu’offrir aux investisseurs leurs opinions personnelles.