6 valeurs à suivre pendant l’urgence mondiale de variole du singe

Parmi les titres les plus touchés par l'escalade de l'épidémie figurent, bien évidemment, les fabricants de vaccins et de produits pharmaceutiques.

6 valeurs à suivre pendant l’urgence mondiale de variole du singe
3 min de lecture

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré samedi l’épidémie de variole du singe comme une urgence mondiale, son plus haut niveau d’alerte.

Son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a précisé que plus de 16 000 cas ont été signalés dans plus de 75 pays à travers le monde.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Les données de l’OMS montrent que le nombre de contaminations confirmées a grimpé de 77 % entre fin juin et début juillet.

Plusieurs titres liés aux vaccins et aux produits pharmaceutiques sont touchés par l’escalade de l’épidémie ; en voici une liste de six.

Bavarian Nordic A/S – ADR (OTC:BVRNY) – Capitalisation boursière : 3,23 milliards de dollars

Bavarian Nordic affirme être hautement spécialisée dans la recherche, le développement et la fabrication de vaccins basés sur des vecteurs viraux pour délivrer des antigènes ciblant les maladies infectieuses et les cancers.

Plus que cela, Bavarian a construit son cœur de métier autour des technologies de plateforme vaccinale à base de poxvirus, notamment sa technologie propriétaire, Modified Vaccinia Ankara – Bavarian Nordic (MVA-BN).

MVA-BN est approuvé comme vaccin antivariolique aux États-Unis, au Canada et dans l’Union européenne

SIGA Technologies, Inc. (NASDAQ:SIGA) – Capitalisation boursière : 880,46 millions de dollars

Siga Tech est une société pharmaceutique basée à New York qui se concentre sur les solutions de traitement antiviral de la variole.

Son produit phare, le Tecovirimat (Tpoxx), est un médicament antiviral qui agit contre les orthopoxvirus tels que la variole et la variole du singe.

Le 12 mai dernier, Siga s’est vu attribuer un contrat par le Département de la Défense des États-Unis pour la production d’environ 7,5 millions de dollars de la version orale du Tpoxx.

Chimerix Inc (NASDAQ:CMRX) – Capitalisation boursière : 160,8 millions de dollars

Chimerix est une firme biopharmaceutique qui développe des traitements antiviraux oraux, dont Tembexa, un comprimé oral contre la variole approuvé par la FDA en 2021.

Emergent BioSolutions (voir ci-dessous) a annoncé lundi un accord avec Chimerix pour acquérir les droits exclusifs sur Tembexa.

Emergent Biosolutions Inc (NASDAQ:EBS) – Capitalisation boursière : 1,57 milliard de dollars

Emergent est une multinationale qui développe des vaccins et des anticorps thérapeutiques pour les maladies infectieuses.

L’entreprise produit actuellement ACAM2000, un sérum contre la variole, et a annoncé un accord pour acquérir la thérapie antivirale de Chimerix, approuvée par la FDA.

Inovio Pharmaceuticals Inc (NASDAQ:INO) – Capitalisation boursière : 437,47 millions de dollars

Inovio est une société de biotechnologie axée sur la découverte, le développement et la commercialisation de produits à base d’ADN synthétique pour le traitement des cancers et des maladies infectieuses.

En 2010, la firme a fait parler d’elle en annonçant que son vaccin antivariolique à ADN offrait une protection de 100 % chez les primates non humains contre un virus hautement pathogène de la variole du singe après la vaccination.

Tonix Pharmaceuticals Holding Corp (NASDAQ:TNXP) – Capitalisation boursière : 46,64 millions de dollars

Tonix est une société pharmaceutique basée dans le New Jersey qui se concentre sur les médicaments réadaptés pour les maladies du système nerveux central.

Elle produit le vaccin TNX-801, efficace contre la variole et la variole du singe.

Photo reproduite avec l’aimable autorisation deUN Geneva, disponible sur Flickr