Les perspectives économiques du dollar australien

L'économie australienne semble solide, compte tenu du niveau élevé des épargnes des ménages, de la solidité des exportations et des mesures de relance.

Les perspectives économiques du dollar australien
4 min de lecture

Face aux craintes d’une récession imminente aux États-Unis, certains économistes préviennent que le même scénario pourrait se produire en Australie.  Cependant, d’autres restent optimistes quant à la situation de l’économie australienne, compte tenu du niveau élevé des épargnes des ménages, de la solidité des exportations de produits de base, des mesures de relance accommodantes prises par le gouvernement et du nombre important de constructions résidentielles en cours.

Surmonter la récession générée par la pandémie 

Au deuxième trimestre de 2020, l’économie australienne a enregistré sa pire contraction économique trimestrielle depuis la Grande Dépression des années 1930. Comme de nombreux pays, l’économie a été durement touchée par les restrictions liées à la Covid-19 au cours du premier semestre 2020.  Le pays est sorti de cette récession troisième trimestre 2020. L’Australie fait partie des rares pays qui ont réussi à rebondir rapidement, le gouvernement ayant assoupli les restrictions, alimentant ainsi une reprise de la consommation. Les dépenses des ménages ont contribué le plus à la reprise globale, l’assouplissement des mesures de verrouillage ayant libéré la demande refoulée des consommateurs.



Vous aimez les cryptos et souhaitez vous lancer dans le trading ? La plateforme eToro vous permet d'échanger plus de 60 crypto-monnaies différentes !

Le variant Delta fait dérailler la reprise 

L’économie a poursuivi son redressement jusqu’au troisième trimestre de 2021, lorsque le PIB de l’Australie s’est contracté en raison des mesures imposées pour empêcher la propagation du variant Delta de la Covid-19. Les dépenses des ménages ont été pénalisées par la décision des gouvernements locaux de réimposer des restrictions.  L’Australie a rebondi au quatrième trimestre, les mesures de blocage liées à Delta ayant été levées vers la fin 2021.  « Les consommateurs sont retournés avec enthousiasme aux dépenses discrétionnaires après la fin des verrouillages liés à Delta », a déclaré à l’époque le responsable australien des statistiques, Ben James.  L’économie australienne est passée de courtes périodes de ralentissement à des reprises rapides dès que les gouvernements ont levé les restrictions frontalières et autres restrictions après avoir contenu les épidémies locales.  Toutefois, les secousses inflationnistes mondiales et les hausses des taux d’intérêt décidées par d’autres banques centrales ont incité la Reserve Bank of Australia à adopter elle aussi une approche belliciste pour maîtriser l’inflation, et de nombreux experts mettent en garde le pays contre un nouveau ralentissement économique.

Un nouveau resserrement à l’horizon 

Au début du mois, la RBA a relevé son taux d’intérêt officiel de 50 points de base pour le porter à 0,85 %, surprenant ainsi le marché qui avait prévu une hausse de 25 ou 50 points de base.  La semaine dernière, le gouverneur de la RBA, Philip Lowe, a mis en garde contre un nouveau resserrement dans les mois à venir, car le conseil de politique monétaire estime que le taux actuel est encore « très bas pour une économie à faible taux de chômage et qui connaît une forte inflation ».  Le taux de chômage en Australie est resté à un niveau record de 3,9 % en mai, tandis que le taux d’inflation du pays au premier trimestre s’est accéléré pour atteindre son plus haut niveau en 20 ans, à 5,1 %, contre 3,5 % au quatrième trimestre de l’année dernière.

Une récession est susceptible de se produire 

Puisque les prix des matières premières continuent de monter en flèche et que la banque centrale poursuit une position faucon, David Bassanese, économiste en chef de BetaShares, a déclaré qu’il y avait 40 % de chances que l’Australie entre en récession dans les 12 prochains mois.  « Quand les États-Unis éternuent, nous prenons froid. Le marché boursier local ne sera pas à l’abri d’une nouvelle faiblesse de Wall Street, d’autant plus que nous sommes également confrontés à une inflation inconfortablement élevée et à des hausses de taux probablement agressives de la RBA dans les mois à venir », a déclaré Bassanese dans une note récente.   L’économiste a noté que le marché boursier local suivra probablement les États-Unis en territoire de marché baissier dans les mois à venir.  La semaine dernière, Diana Mousina, économiste chez AMP Capital, a déclaré que l’environnement d’inflation élevée ajoute à la faiblesse des dépenses de consommation. AMP Capital a abaissé ses prévisions de croissance du PIB pour l’Australie cette année de 4 % à 2,7 %.  Toutefois, Mme Mousina a déclaré que la force de l’épargne accumulée par les résidents et les mesures de soutien fiscal et monétaire empêcheront probablement l’économie du pays de s’effondrer.

« Beaucoup de points positifs » 

Ces propos ont été repris par Lowe de la RBA la semaine dernière, lorsqu’il a minimisé les inquiétudes concernant une récession imminente en Australie, affirmant qu’il ne voit pas de récession à l’horizon.   « L’Australie a beaucoup de points positifs… Mais si les deux dernières années nous ont appris quelque chose, on ne peut rien exclure », a déclaré le gouverneur de la RBA.